wedemain







WE DEMAIN : Une autoroute fluo écolo se prépare aux Pays-Bas et préfigure la route intelligente de demain http://t.co/APWNAKSGLM http://t.co/82ryIfqpUH
Jeudi 17 Avril - 12:50
WE DEMAIN : BHV, Leroy-Merlin, La Poste... Comment les marques s'emparent de l'impression 3D : http://t.co/zAoDyCL0oT http://t.co/CqLbMI1xJR
Mercredi 16 Avril - 16:39
WE DEMAIN : L'économie collaborative est au @OuiShareFest : 3jours de conf, co-création et bonne humeur! http://t.co/VHna7diYh6 http://t.co/zU2sDnr4nM
Mardi 15 Avril - 16:21
WE DEMAIN : En 1965, Claude Lorius prophétisait le réchauffement. 50 ans après, il nous alerte encore... http://t.co/QQOtzh6XxC http://t.co/RA2OUfGPCi
Mardi 15 Avril - 13:37
WE DEMAIN : @Unsacsurledos Ce n'est pas le projet de notre journaliste @Come_Bastin mais celui de Baptiste Dublanchet !
Lundi 14 Avril - 16:38
WE DEMAIN : Contre le gaspillage alimentaire, il veut traverser l'Europe à vélo sans acheter à manger ! http://t.co/65dwVupsHD http://t.co/vsyZAAf6bp
Lundi 14 Avril - 13:26

[3D Print Show] Joshua Harker fait entrer l'art dans une nouvelle dimension

Rédigé par le Vendredi 15 Novembre 2013 à 11:48 | Lu 1542 fois

Cet Américain visionnaire fait partie des artistes pionniers à utiliser l'impression 3D à des fins esthétiques. Une exposition lui est consacrée ce week-end, à l'occasion du 3D Printshow de Paris.


CRANIA  ANATOMICA FILIGRE, PAR JOSHUA HARKER (DR)
CRANIA ANATOMICA FILIGRE, PAR JOSHUA HARKER (DR)

L'art se nourrit de la technique pour se réinventer, Joshua Harker en est la preuve. Début 2011, les imprimantes 3D commencent à se populariser. Il est alors l'un des premiers à se saisir de cet outil pour expérimenter de nouvelles formes d'expression artistiques. Et déjà, le public le suit. Alors qu'il espère collecter 500 dollars sur Kickstarter pour sa première production, il en reçoit plus de 77 000.

 

Peu après, il lance la série d’œuvres « Tangle », qui marque le monde artistique en déplaçant les limites du design et de la faisabilité technique. Des objets complexes qui découlent de dessins automatiques, des formes qui semblent familières... et pourtant sont indescriptibles. Des objets nouveaux, puisque impossibles à obtenir sans la précision et le mode de fabrication additif d'une imprimante 3D.

 

Joshua Harker a également trouvé un modèle économique. Après le succès rencontré par sa première oeuvre, il a continué à faire appel au crowdfunding et détient aujourd’hui les premières et quatrièmes places en terme de sculptures les plus subventionnées sur cette Kickstarter. Ses derniers projets, « Crania Anatomica Filigre » et « Anatomica di Revolutis », appartiennent à une nouvelle série de sculptures plus sombres que les précédentes. Il les a également déclinées en coques pour iPhones.

Découvrez Joshua Parker lors du premier 3D Printshow  organisé en France, ce week-end, au Carrousel du Louvre, à Paris.


Source : Vimeo
Source : Vimeo