A quoi ressemblera votre frigo en 2050?

I Publié le 8 Septembre 2014

Superchilling, nano-particules, froid magnétique … Des chercheurs européens travaillent sur des solutions pour rendre nos réfrigérateurs moins gourmands en énergie, eux qui consomment pas moins de 8% de l'énergie mondiale.


Il est dans toutes les cuisines, symbole de la société de consommation. Le frigidaire a accompagné la civilisation occidentale depuis près d'un siècle, sans connaître de véritables changements. Au mieux lui a-t-on ajouté un appareil à glaçons ou un distributeur d'eau fraîche.

Cette technologie a pourtant un coût. D'abord, économique : produire du froid consomme chaque année 8% de l'énergie mondiale. Sur la facture, après le chauffage, le frigo est le deuxième poste le plus gourmand en énergie. Même constat sombre du point de vue écologique : les fluides frigorigènes, qui absorbent le chaleur en passant d'un état liquide à gazeux, se sont révélés nocifs pour l'homme et la planète. Dernier problème : les nombreuses ruptures de la chaînes de froid entraînent la prolifération des bactéries. Résultat, 360 millions de tonnes de nourritures sont jetées chaque année à cause d'une mauvaise conservation.

Il y a quelques jours, l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea) présentait les résultats de chercheurs et d'industriels. Quatre années de travail pour permettre une conservation plus écologique, plus économique et plus fiable.

Un froid vraiment TRÈS froid

Une première piste serait la surcongélation. Le « superchilling » gèle les produit en faisant tomber les 5°C habituels à -1°C. Quels avantages ? Ce processus permettrait de doubler la vie d'un aliment tout en conservant ses qualités gustatives. Et lors des transports de l'entrepôt au supermarché, pas besoin d'ajouter de la glace, les aliments sont assez froids pour se maintenir pendant le trajet.


De nouveaux matériaux

Des nouveautés sont également à envisager au niveau des composants. Les gaz seraient remplacés par de la paraffine, qui présente l’avantage de stocker et restituer lentement le froid, tout en étant inoffensif pour la santé et l’environnement. De plus, il limite les écarts de température grâce à sa nature isolante. Autre piste : des nano-particules qui encapsulent le froid. Cela permettrait au frigo de ne plus fonctionner de manière continue, mais seulement 16h par jour. Avec à la clé pas mal d'économie d'énergie.


Prévoir l'avenir

Connaitre l'avenir pour conserver nos aliments plus longtemps et à moindre coût. C'est le pari du logiciel QEEAT. Il permet à votre frigo de s'adapter… à la météo ! Ainsi, en sachant qu'il doit faire froid cette après midi, votre frigo saura qu'il consommera moins d'énergie pour se maintenir à la bonne température. Si vous prévoyez de faire des courses, il sera également en mesure de s’y adapter en mobilisant plus d'énergie. QEEAT pourra même prévoir l'état de conservation des aliments qu'il contient.


Un frigo magnétique

La véritable révolution, c'est la réfrigération magnétique, annoncée comme l'avenir des appareils à basse consommation d'énergie. Un alliage de fer spécial qui se réchauffe ou se refroidit en étant soumis à des champs magnétiques. Après dix ans de recherche, la technologie a atteint une taille raisonnable qui va lui permettre de se généraliser. Il est désormais commercialisé par CoolTech depuis le début de l'année 2014. Cette nouvelle méthode permettra d’en finir avec les fluides frigorigènes, puissants gaz à effet de serre.
A quoi ressemblera votre frigo en 2050?

Grâce à ces innovations, les experts prévoient jusqu'à 20% d'économie d'énergie par rapport à un réfrigérateur classique, tout en étant deux fois plus efficace.



Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE