Achat groupé, entraide : une application pour recréer de la solidarité entre voisins

Par I Publié le 11 Mars 2016

Pourquoi payer au prix fort son bois, son vin ou ses produits alimentaires quand on peut faire des économies en les achetant en commun ? C'est l'idée de Mon Pti' Voisinage, un réseau social lancé pour recréer de l'entraide et de la solidarité à l'échelle locale.


Mon Pti' Voisinage est une plateforme permettant l'entraide et l'achat groupé entre voisins. (Crédit : Mon Pti' Voisinage)
Mon Pti' Voisinage est une plateforme permettant l'entraide et l'achat groupé entre voisins. (Crédit : Mon Pti' Voisinage)
Chaque année, un foyer Français dépense en moyenne 8 700 euros pour se nourrir et plus de 1 700 euros pour se chauffer. Pour réduire ces dépenses, le réseau social mon Pti' Voisinage propose désormais d'effectuer ces achats entre voisins. Fruits et légumes, viandes, vins, granulés de bois ou encore fuel : autant de postes de dépense qui peuvent être réduites jusqu'à 40 % en achetant en grand volume.

Mais le but n'est pas seulement de faire des économies : "En achetant groupé, les gens redeviennent acteur de leur consommation. Ils rencontrent les producteurs, ils négocient et se rapprochent de leurs voisins avec qui ils réalisent l'achat", explique à We Demain Morgane Hemery, la responsable communication de la plateforme.

L'équipe de Mon Pti' voisinage dans ses locaux de Dinan. (Crédit : Mon Pti' Voisinage)
L'équipe de Mon Pti' voisinage dans ses locaux de Dinan. (Crédit : Mon Pti' Voisinage)

Sortir des réseaux virtuels

"Notre but est de recréer de l'entraide entre les gens, de les sortir des réseaux virtuels afin qu'ils se rencontrent dans la vraie vie." Une idée généreuse qui fonctionne. Lancée en 2014 sur Internet, la plateforme rassemble déjà 60 000 utilisateurs et enregistre une croissance de 120 % tous les deux mois.


Car mon Pti' Voisinage n'est pas qu'un service d'achat groupé. On s'y échange aussi des services : prêt d'objets, soutien scolaire, dépannage informatique, arrosage de plante ou baby-sitting. Pour faciliter la rencontre, des autocollants sont proposés aux usagers afin de les coller sur leurs boîtes aux lettres. "La plupart de ces services sont offerts généreusement, mais ils peuvent aussi faire l'objet d'un dédommagement, c'est au choix", explique Morgane Hemery, qui précise : "Nous ne prenons aucune commission."

Partenariats avec l'économie collaborative

L'application est gratuite, sans pour autant avoir recours à la collecte des données de ses utilisateurs. Elle se finance grâce à des partenariats avec des entreprises de l'économie collaborative : Autopartage avec Drivy, garde-meuble avec OuiStock ou encore alimentation avec la Ruche qui dit Oui et le réseau des Amaps. "Avec Mon Pti' Voisinage, on peut voir facilement qui est inscrit sur ces services autour de chez soi".


La plateforme reçoit aussi des financements des collectivités locales. Celles-ci peuvent utiliser Mon Pti' Voisinage pour dialoguer avec les citoyens. Par exemple, pour être alertées des problèmes de voirie ou pour mener des sondages. En cas de catastrophe naturelle, les collectivités peuvent également utiliser le service pour envoyer des SMS d'alerte.

Seule obligation : pour s'inscrire, les usagers doivent justifier de leur identité. Que ce soit en étant coopté par leurs voisins, en fournissant un justificatif de domicile ou en demandant à recevoir une carte postale portant un code. "C'est une mesure de sécurité qui permet ensuite d'avancer ensemble en confiance".
 



Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN
l'histoire inédite de l'homme qui a vécu comme un animal


DÉCOUVREZ WE LIFE PAPIER by WE DEMAIN LA REVUE




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE