Au Pays de Galles, un engagement sur-mesure contre la déforestation

I Publié le 5 Mars 2013

Le territoire du Pays de Galles est fréquemment pris comme étalon pour mesurer les superficies de forêt dévastées ou menacées dans le monde. Lassée par la comparaison, une organisation galloise a choisi de prendre la formule au pied de la lettre et de s’investir contre la déforestation.


Déforestation en Equateur © A.Davey / Flickr
Déforestation en Equateur © A.Davey / Flickr
« Size of Wales », selon l’expression consacrée, est le nom de cette œuvre de charité environnementale dont l’action contribue à la préservation des forêts tropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud, et cela au bénéfice des populations locales, de la faune, de la flore et des sols. Lancée il y a trois ans, l’association caritative s’était fixée de réunir 2 millions de livres pour protéger les 2 millions d’hectares de forêt tropicale si symboliques. Un objectif que Size of Wales vient tout juste d’atteindre grâce aux dons des entreprises, organismes, écoles et individus qu’elle rassemble.
 
Son modèle inspire déjà le Danemark qui lance une initiative similaire et s’engage à protéger 4 millions d’hectares de forêt équivalent de son étendue. L’Irlande emboîte le pas également avec le projet Size of Phoenix Park. Une réussite dont se félicite le ministre gallois de l’environnement, John Griffiths : « Je suis fier du Pays de Galles. Nous sommes le premier pays au monde à contribuer à la protection d’une zone de forêt tropicale équivalente à notre propre pays et j’appelle les autres nations à suivre notre exemple – au profit de notre climat, de nos forêts, de la faune et la flore et des êtres qui en dépendent ». Grâce au soutien de la Fondation Waterloo de Cardiff et du gouvernement gallois, Size of Wales va pouvoir poursuivre son action contre la déforestation et au Congo Brazzaville, au Sierra Leone, au Kenya, en Ouganda et au Guyane.
 
« Il y a un lien évident entre la protection des forêts et la stabilisation du climat dans le monde. Pendant que d'autres pays parlent de ce qui peut être fait, la nation galloise a répondu au défi en aidant à protéger des forêts dans les pays les plus pauvres et ainsi notre climat », explique Hannah Scrase, la directrice de Size of Wales. Les jungles tropicales absorbent un tiers des émissions de carbone dans le monde. Elles stockent l’eau, régulent les averses, préservent des inondations, de la sécheresse et de l’érosion. Mais le rôle crucial qu’elles jouent dans les enjeux climatiques est en péril, 12 millions d’hectares seraient détruits chaque année selon le Size of Wales. Ces problématiques seront soulevées lors du Sommet mondial sur les forêts, qui se tient les 5 et 6 mars à Stockholm.


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE