Blablacar passe à la vitesse supérieure

Par I Publié le 3 Juillet 2014

Le leader français du covoiturage vient de réaliser une spectaculaire levée de fonds de 100 millions de dollars pour accélérer son développement à l'international. Objectif : Turquie, Inde, Brésil...


8 millions de membres, une croissance annuelle de 100 %, un million de voyageurs mensuels. Blablacar roule à pleine vitesse et compte bien accélérer. La star française du covoiturage vient de réaliser une levée de fonds de 100 millions de dollars (73 millions d’euros). Du jamais vu dans le secteur français de l'Internet, depuis Deezer en 2012.
 
Déjà présente dans 12 pays européens, Blablacar entend poursuivre son développement à l’international avec cet apport du fonds d’investissement Index Ventures, également partenaire du français Criteo. Il s’agit de s’implanter dans des pays d’au moins 50 millions d’habitants, avec une infrastructure Internet mobile développée. « Ce tour de table de 100 millions de dollars constitue un apport substantiel pour pouvoir explorer tous les grands marchés mondiaux où l’accès au réseau de transport peut être amélioré », a expliqué Nicolas Brusson, directeur général de BlaBlaCar. Parmi les cibles prioritaires : la Turquie, l’Inde, ou le Brésil. Les États-Unis ne figurent par contre pas sur la liste : les distances importantes entre les villes et le faible coût de l’essence ne favorisant pas le covoiturage.

Success-story

Lancée en 2004 sous le nom de Covoiturage.fr, Blablacar s’est depuis imposé comme le leader européen du partage d’automobile. Gratuit à l’origine, le site prélève depuis 2011 une commission sur chaque course, de l’ordre de 10%, à la manière d’un Airbnb. Ce nouveau modèle économique a permis d’éviter les nombreuses annulations de dernière minute, les voyageurs devant s’acquitter à l’avance du paiement de leur trajet par carte bancaire. Il a également fait bondir le chiffre d’affaire de la société, estimé à 10 millions d’euros pour cette année.
 
« Dans trois ou quatre ans, si sa position de leader mondial est avérée, Blablacar pourrait bien valoir un milliard de dollars ! », pronostique Jean-David Chamboredon, patron du fonds Isai, partenaire historique de l’entreprise, sur le nouvelobs.com. Un succès qui inquiète jusqu’au patron de la SCNF Guillaume Pepy. En France, « Blablacar fait aujourd'hui chaque mois 600.000 voyageurs. C'est déjà plus de 5 % du nombre de trajets vendus par SNCF Voyages ! »


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE