COP21 : Les enjeux d'une semaine décisive

I Publié le 7 Décembre 2015


(Crédit : UNclimatechange)
(Crédit : UNclimatechange)
[Repéré sur Le Point]

 Après la première semaine de la COP21, c'est au tour des ministres de l'Environnement, de l'Énergie ou des Affaires étrangères d'entrer dans la danse pour trouver un accord. Il reste formellement cinq jours pour sceller l'accord qui devrait permettre d'empêcher un réchauffement de plus de 2 °C du globe, et l'accélération de ses effets destructeurs - de la fonte des glaciers aux cyclones dévastateurs - déjà constatés. Le président de la conférence (COP21), le ministre français Laurent Fabius, a même souhaité que l'accord final soit achevé jeudi, ce qui constituerait un tour de force pour des négociations qui jouent toujours les prolongations.

Après le pape François qui a exhorté dimanche les ministres à faire acte de "courage" à l'heure des compromis difficiles, c'est au tour du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon de motiver les délégations des 195 pays réunies en plénière lundi matin. La veille, il a jugé que la conférence de Paris était "sur la bonne voie" après l'adoption d'une ébauche d'accord, fruit de plusieurs jours d'intenses pourparlers entre négociateurs.

Quatorze ministres nommés "facilitateurs" encadreront des groupes de travail spécifiques. 

Lire la suite de l'article.


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE