Ce lampadaire permet de prévenir des inondations et de tuer les moustiques

Par I Publié le 29 Janvier 2016

Pour venir en aide aux populations, une équipe de chercheurs malaisienne a développé un réverbère intelligent, capable de neutraliser les moustiques et d'envoyer des alertes lors de catastrophes naturelles. Un objet connecté qui fonctionne grâce à l'énergie solaire et éolienne.


Le lampadaire développé par l'Université Malaya, à Kuala Lumpur (Crédit : DR)
Le lampadaire développé par l'Université Malaya, à Kuala Lumpur (Crédit : DR)
Les lampadaires dans votre rue ne servent qu’à l’éclairer ? Cela pourrait bientôt changer. Un nouveau réverbère conçu en Malaisie est en effet capable de recharger les téléphones cellulaires, d’envoyer des avertissements lors d’une catastrophe naturelle, et même de tuer les moustiques. Une nouvelle bienvenue à l’heure où l’OMS s’alarme de la propagation du virus Zika, transmis par le moustique-tigre Aedes.
 
Au sommet de ces nouveaux lampadaires baptisés "Eco - Greenergy", une éolienne et des panneaux solaires collectent de l’énergie et la transforment en électricité. Ce qui leur permet de fonctionner en autonomie, donc hors du circuit électrique traditionnel, notamment en zones rurales.
 
"Notre ambition est que dans les régions propices à l’éolien et au solaire, ces réverbères remplacent peu à peu tous les lampadaires conventionnels", explique Wen Tong Chong, professeur à l’Université Malaya  de Kuala Lumpur et cofondateur du produit à The Guardian

Le moustique-tigre (Crédit : James Gathany - CDC/Wikimedia Commons)
Le moustique-tigre (Crédit : James Gathany - CDC/Wikimedia Commons)

Un gaz et un ventilateur mortels pour les moustiques

Afin d'attirer les moustiques, les chercheurs y ont ajouté une boîte diffusant une odeur semblable à celle d’un être humain. La lumière UV diffusée s’y mélange avec une molécule chimique, le dioxyde de titane. Ensemble, elles créent de très petites quantités de dioxyde de carbone (CO2), un gaz que le corps humain produit et élimine en grande quantité et que les moustiques peuvent détecter à plus d’une dizaine de mètres de distance. Une fois que les insectes sont sous le lampadaire, un ventilateur les aspire et les tue. 
 
Ce n’est pas tout. Lors d’une inondation, phénomène météorologique dont la fréquence tend à augmenter avec le réchauffement climatique, le lampadaire est capable de mesurer la hauteur de la crue, et d’alerter les autorités et la population via une antenne. Les appareils électroniques étant installés en haut de chaque perche, et la tige étant conçue pour être imperméable, le fonctionnement de l'appareil n’est, lui, pas menacé par la montée des eaux.
 
À LIRE AUSSI : Ces lampadaires "made in France" capturent le soleil pour éclairer les rues la nuit  

Dernier avantage, enfin, de ces lampadaires novateurs : ils continuent de fonctionner la nuit, grâce à l’énergie amassée en journée. Les habitants d’un quartier ou d’une région peuvent y brancher leurs téléphones portables et les recharger, à n’importe quel moment de la journée.
 
Huit prototypes sont d’ores et déjà fonctionnels sur le campus de l’université malaisienne. Les chercheurs ont désormais annoncé vouloir les mettre en vente sur le marché international.


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE