Cette start-up qui veut réduire votre usage de l'eau: 200 litres par jour

I Publié le 24 Juin 2015

Pour lutter contre le gaspillage d'eau, les capteurs Connect’O permettent de surveiller sa consommation en temps réel, d'éviter les fuites et d'alléger le montant de sa facture.


L'équipe de Connect'O
L'équipe de Connect'O
Vous êtes-vous déjà dit, sous votre douche ou dans votre bain, que vous y alliez un peu fort sur le volume d'eau que vous utilisez ? C'est à force de se poser cette question que Thomas Schenck, cofondateur de Connect’O, a décidé d'agir.

D‘après une étude intitulée L’eau du robinet dans notre quotidien, réalisée par le Centre d'information sur l'eau, un Français consomme en moyenne 200 litres d'eau par, dont près de 50 litres uniquement sous la douche.

Mais alors, comment réduire notre consommation ? Pour Thomas, “grand amateur de douches longues”, cette sur-consommation d'eau est principalement due à un défaut d'informations. C'est pour pallier ce manque qu'il a imaginé Connect'O.
 
“Si j'avais un moyen de calculer le nombre de litres d'eau que j'utilise à chaque douche, je pourrais modifier ma consommation.”

Connect'O est un réseau de capteurs que l'on installe sur le compteur de son domicile et sur chaque arrivée d'eau. Il mesure en temps réel la quantité d'eau qui s'écoule des robinets et les informations fournies par le compteur. Ces résultats sont ensuite transmis à un boîtier central qui les analyse, puis les envoie sur une application mobile.

Si la consommation d'eau diffère de celle qu'affiche le compteur, l'écoulement sera qualifié d'anormal, probablement causé par une fuite. L‘application avertira alors immédiatement son utilisateur pour qu'il puisse y remédier.

Ce dernier se verra surtout proposer des conseils pour optimiser sa consommation d'eau et ainsi réduire le montant de sa facture. Par exemple, fermer le robinet pendant le brossage de dents, ou encore ne pas laver la vaisselle sale avant de la mettre au lave-vaisselle.
 

(Crédit : Centre d'information sur l'eau)
(Crédit : Centre d'information sur l'eau)
C'est grâce à Florent Nolot, professeur de mathématiques et d'informatique à l'Université de Reims, que le projet est né. Ce dernier cherchait à réunir une équipe pour candidater à la deuxième édition du Défi Cisco, un concours qui récompense chaque année l'étudiant utilisant le mieux la technologie pour répondre à des enjeux sociaux et environnementaux.

Thomas lui a alors soumis son idée. Séduit, Florent Nolot a mis en relation le jeune homme avec quatre développeurs de son université. Les cinq étudiants rémois fondent Connect'O et se lancent dans la fabrication d'un prototype, récompensé par Cisco le 13 avril dernier.

Ce dernier doit encore être perfectionné. Les seuils d'écoulement anormal restent à fixer : votre consommation d'eau peut être autant le fait d'une fuite d'eau que du remplissage d'une carafe. Mais le produit approche de sa finalisation. L'équipe de Connect'O recherche d'ailleurs des volontaires pour tester son invention.

Grâce à leur victoire au défi Cisco, les cinq étudiants s'installeront à la rentrée au sein de l'incubateur Make Sense, à Paris. Une étape qui devrait leur permettre d'accélérer l'entrée en commercialisation de leur invention grâce à un accompagnement financier (à hauteur de 35 000 euros) et humain.

Cette première version sera ensuite enrichie d'autres fonctionnalités, qui ne sont pas encore révélées, mais que la dimension prise par le projet devrait rendre rapidement possible.

Jean Duffour
Journaliste à We Demain
@JeanDuffour

Si vous souhaitez tester les prototypes Connect'O, il suffit de leur envoyer un e-mail :


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE