Climat : ce site américain indique la météo de demain, d'hier et de 2100

Par I Publié le 9 Novembre 2015

WXshift indique quotidiennement, et en temps réel, le temps qu'il fait, a fait, et fera, ville par ville. L'objectif est de sensibiliser le plus grand nombre au changement climatique et à ses conséquences.


Evolution du courant El Niño en 2010 (Crédit : Wikimedia Commons)
Evolution du courant El Niño en 2010 (Crédit : Wikimedia Commons)
Ce lundi 9 novembre, il a fait 13,8° Celsisus à New York. En 1976, à la même époque, il en faisait 6. C’est ce que révèle un graphique sur Wxshift, un site récemment créé par l’institut américain Climate Central. Ce dernier permet d’observer combien les températures ont augmenté depuis 45 ans, mais aussi de consulter la météo de demain ou de 2 100, en n'importe quel lieu des États-Unis.

"C’est le même principe que la météo telle qu’on la connaît, mais accompagné de données scientifiques sur le changement climatique", explique l’un des fondateurs de WXshift au site américain FastcoExist . L’objectif ? Rendre la climatologie simple et accessible au plus grand nombre, comme précisé sur la page de présentation de WXshift : "Vos prévisions météo, avec du contexte climatique. Votre météo quotidienne, mais expliquée. Votre monde, rendu plus compréhensible".

Les scientifiques, météorologistes, chercheurs et journalistes à l’origine de ce projet ont en outre tenu à y souligner la dimension apolitique du projet, afin, là encore, de partager leurs connaissances avec le plus de personnes possibles. "Nous présentons uniquement les faits", soutient Richard Wiles, le président adjoint de Climate Central. 

Extrait du site (Crédit : WXshift)
Extrait du site (Crédit : WXshift)

"Adapter les graphiques à vos envies"

Ces faits se basent sur l’ensemble des données disponibles sur le réchauffement climatique, que les membres du projet compilent quotidiennement. Par exemple, s’il pleut à San Francisco, ses habitants y apprendront de combien le nombre de tempêtes a augmenté au cours des dernières décennies.

S’il fait beau, ils auront à leur disposition des chiffres sur la sécheresse. Et s’il neige, les chercheurs en profiteront, données à l’appui, pour réfuter la thèse selon laquelle les épisodes neigeux montreraient que le réchauffement de la planète n’existe pas.
 
"Vous pouvez adapter les graphiques à vos envies ou questions. Dans le Minnesota, demandez par exemple le nombre de jours où la température était inférieure à 10°C, et vous verrez qu’ils sont en baisse. Pareil à St Louis : cherchez combien de jours il a fait moins de 0°C : ces dix dernières années, il n’y a eu aucune nuit sans gel, alors qu’avant, il y en avait tout le temps", raconte le vice-président de Climate Central.

"La météo est l’occurrence la plus recherchée sur Internet"

Pour mieux comprendre ces évolutions, le site met également à disposition de ses utilisateurs des graphiques, des explications et les dernières nouvelles des phénomènes climatiques comme El Niño, l’acidification des océans ou la fonte des glaciers. Un partage que l'institut Climate Central effectuait déjà avec les météorologues de la télévision depuis 2012, mais qui n’était pas suffisant aux yeux de ses chercheurs.

"Si vous transmettez uniquement ces infos par le biais de la télé, vous ne touchez que la moitié du pays", affirme Richard Wiles, conscient que l’autre moitié suit désormais les prévisions météorologiques en ligne. Persuadé que "la météo est l’occurrence la plus recherchée sur Internet, à part une autre chose [qu’il ne nommera] pas", Richard Wiles a d’ores et déjà annoncé la création d’une application en 2016. À noter que, pour l'heure, le site évalue uniquement les données météorologiques relatives aux États-Unis.


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE