Cocamionnage : et si vous covoituriez à bord d'un 32 tonnes?

À lire dans la revue

Par I Publié le 20 Janvier 2016

Pour voyager moins cher, la version poids lourd du covoiturage est née fin 2015. Ses avantages ? Plus d'espace, une vue surélevée de la route et des prix inférieurs de 20 % à Blablacar.


Victor Clément dans un Wetruck (Crédit : DR)
Victor Clément dans un Wetruck (Crédit : DR)
Le covoiturage permet de remplir des voitures, alors pourquoi pas des camions ? Aussi Victor Clément, un Rouennais de 24 ans, a-t-il créé WeTruck, la première plateforme de cocamionnage. La différence avec le covoiturage classique ?

"On ne s’entasse pas à cinq dans une ­Twingo", explique le fondateur. Une cabine de camion est spacieuse et confortable ; et pas de problème de place pour les bagages. "Le trajet a été plus rapide que je l’imaginais et surtout bien moins fatigant qu’en voiture ! De l’espace, une vue surélevée de la route et un chauffeur sympathique… Trajet serein et en toute sécurité", peut-on lire dans les commentaires sur le site.
 
À LIRE AUSSI : Covoiturage urbain : 4 applis pour se déplacer en ville à petit prix

Les prix sont inférieurs d’environ 20 % de ceux de Blablacar, mais WeTruck se voit moins comme un concurrent que comme un service complémentaire au leader du secteur. Il permet de relier des lieux mal desservis, comme les zones rurales, les zones frontalières ou les aéroports. Quant aux chauffeurs de poids lourds, ils apprécient de rompre avec la monotonie et de percevoir un petit revenu complémentaire. 




DÉCOUVREZ WE LIFE PAPIER by WE DEMAIN LA REVUE




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE