Comment la tribu des Youtubers a disjoncté la télé

Par Élisabeth Denys I Publié le 23 Mars 2015

[À lire dans la revue] Une caméra, une connexion internet, et c’est tout l’audiovisuel qui chavire. Les youtubeurs et leurs millions d’abonnés rivalisent désormais avec les audiences de la télévision, qui leur fait la cour. « We demain » est parti à la rencontre de cette jeune tribu, qui sait se faire désirer.


Comment la tribu des Youtubers a disjoncté la télé
Lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux youtubeurs, je connaissais Norman et Cyprien, le Studio Bagel, et je savais que Monsieur Poulpe, du Grand Journal, en faisait partie. C’est à peu près tout. Je ne savais pas que le Palmashow cartonnait sur Internet et je n’avais jamais entendu parler de Squeezie, 18 ans et déjà plus de 735 millions de visionnages de ses près de 600 vidéos.

Les youtubeurs, c’est vous, c’est moi, c’est quiconque racontant sa vie ou commentant celle des autres en vidéo sur Youtube, depuis sa chambre ou son salon. Mais ces dernières années, le phénomène a pris une autre ampleur. Les youtubeurs (ou podcasteurs) sont devenus une communauté, un nouveau média, un nouveau pouvoir. Un pouvoir qu’ils tiennent des dizaines de millions d’internautes qui suivent religieusement leurs vidéos (ou podcasts). À ce jeu, les plus malins se sont constitué une audience à faire tomber de son fauteuil n’importe quel producteur télé. Ce sont les « humoristes 2.0 » : Norman (5,4 millions d’abonnés), Cyprien (6,5 millions), Hugo tout seul (1,6 million)... que se disputent désormais le cinéma et la pub.

Je passe un coup de fil au cousin d’un ami, un « petit » youtubeur qui comptabilise tout de même plus de 250000 vues, et lui demande de m’aider à entrer en contact avec quelques « podcasteurs ». Je ne vise pas les poids-lourds, ceux que l’on voit à la télé, mais le deuxième cercle. Car derrière les « gros », on trouve un écosystème grouillant de petites vedettes et de parfaits anonymes regroupés par centres d’intérêt : conseil mode et beauté (EnjoyPhoenix, 19 ans, cumule plus de 110 millions de vues), culture (Le Fossoyeur de films critique le cinéma de genre, plus de 21 millions de vues). Sans oublier les précurseurs, les gamers, qui parlent quotidiennement de jeux vidéo à des millions de fans... Retrouvez la suite de cet article dans We Demain n°9

Élisabeth Denys

Retrouvez aussi notre podcast en partenariat avec Radio Nova.




Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE