We Demain, une revue pour changer d'époque

Des supporters-robots dans un stade sud-coréen

le 4 Août 2014 | Lu 1522 fois


Pour encourager les joueurs et combler les sièges vides, un club de baseball sud-coréen s'est équipé de supporters-robots. Les fans peuvent suivre le match à distance en le regardant à travers les yeux de leur doublure robotisée.


L'équipe perd, le stade est désert. Avec 400 défaites sur les cinq dernières années, l'équipe de baseball de la ville de Daejeon, en Corée du Sud, manque cruellement de supporters... mais dans le stade uniquement. Parce que sur le Net, une communauté de quelques centaines d'irréductibles continue à soutenir les « Eagles » malgré tout. Le club a donc voulu traduire, dans le monde réel, le soutien de ceux que l'on surnomme, pour leur engagement indéfectible, les « Bouddhas de pierre ».

Les premières machines-supporters du monde

« Les supporters qui ne pouvaient pas venir au stade regardaient déjà le match en ligne et encourageaient leur équipe à distance, en envoyant des commentaires, explique la vidéo de présentation. Alors, nous avons pensé pourquoi ne pas créer des robots qui puissent encourager en leur nom et être présents dans le stade ? »

Le robot, contrôlable à distance, est habillé aux couleurs de l'équipe, de la casquette au maillot. L'utilisateur peut personnaliser le « fan-bot » en envoyant une photo - un selfie - qui s'affichera sur le visage de sa doublure robotique d'un soir. Ce dernier est programmé pour faire la ola, pour crier ou chanter et peut diffuser des messages d'encouragement grâce à un panneau à LED qu'il tend à bout de bras. 

Les manifestations sportives utilisent de plus en plus les nouvelles technologies : pour Boris Helleu, maître de conférence à l'Université de Caen, le « stade 2.0 » est une enceinte « qui existe en dehors de l’événement, qui prend la parole sur les réseaux sociaux et qui interagit avec ses fans ». Sur-connecté, peuplé d'avatars digitaux... Le stade du futur permettra-t-il encore aux supporters en chair et en os de se faire entendre ?



Elisabeth Denys  
Journaliste web / We Demain  
@ElissaDen




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Avril 2015 - 16:12 Le graphène, matériau roi de demain