wedemain







WE DEMAIN : Une autoroute fluo écolo se prépare aux Pays-Bas et préfigure la route intelligente de demain http://t.co/APWNAKSGLM http://t.co/82ryIfqpUH
Jeudi 17 Avril - 12:50
WE DEMAIN : BHV, Leroy-Merlin, La Poste... Comment les marques s'emparent de l'impression 3D : http://t.co/zAoDyCL0oT http://t.co/CqLbMI1xJR
Mercredi 16 Avril - 16:39
WE DEMAIN : L'économie collaborative est au @OuiShareFest : 3jours de conf, co-création et bonne humeur! http://t.co/VHna7diYh6 http://t.co/zU2sDnr4nM
Mardi 15 Avril - 16:21
WE DEMAIN : En 1965, Claude Lorius prophétisait le réchauffement. 50 ans après, il nous alerte encore... http://t.co/QQOtzh6XxC http://t.co/RA2OUfGPCi
Mardi 15 Avril - 13:37
WE DEMAIN : @Unsacsurledos Ce n'est pas le projet de notre journaliste @Come_Bastin mais celui de Baptiste Dublanchet !
Lundi 14 Avril - 16:38
WE DEMAIN : Contre le gaspillage alimentaire, il veut traverser l'Europe à vélo sans acheter à manger ! http://t.co/65dwVupsHD http://t.co/vsyZAAf6bp
Lundi 14 Avril - 13:26

Economie circulaire : le potentiel se chiffre en milliards

Rédigé par le Vendredi 25 Janvier 2013 à 11:36 | Lu 3385 fois

Dans le numéro 3 de We Demain (disponible le 7 février), nous publions une interview d'Ellen MacArthur, qui, après avoir quitté la voile, est devenue ambassadrice de l'économie circulaire. En préambule à cet entretien dans lequel l'Anglaise démontre l'intérêt économique et écologique d'une transition vers un système où tout se récupère et se recycle, voici les conclusions du dernier rapport de sa fondation. Il estime à 700 milliards de dollars les retombées de cette transition dans le secteur des biens de consommation.


© J.Blériot / Fondation Ellen MacArthur
© J.Blériot / Fondation Ellen MacArthur
En 2012, à Davos, la fondation Ellen MacArthur avait déjà constaté "l’intérêt grandissant suscité par le concept d’économie circulaire, de la part des institutionnels comme des entreprises." Un modèle qui, depuis, est apparu au menu des discussions du Forum mondial de l’économie. Cette année, un nouveau rapport (réalisé en partenariat avec le cabinet McKinsey) se concentre sur "les biens de consommation courante, qui représentent environ 60% de la dépense des ménages et absorbent 35% des apports en matière première dans l’économie". Un secteur qui consomme par ailleurs plus de 90% de la production agricole.

La conclusion est spectaculaire : "L’adoption de modèles circulaires pourrait générer une économie nette de matières premières de 700 milliards de dollars, ce à quoi s’ajoutent les bénéfices en termes de productivité agricole et de potentiel de création d’emplois." Le rapport prend en compte l’alimentaire, les boissons, le textile et les emballages, des catégories qui représentent 80% de la valeur du secteur des produits de consommation courante.

Déchets alimentaires ménagers : "La collecte systématique de ceux-ci, leur utilisation dans le production de biogaz et le retour des nutriments aux terres agricoles représente une opportunité considérable, puisqu’une tonne de déchets alimentaires peut générer pour 19,5 d'euros d’électricité, pour 13,5 euros de chaleur et pour 4,5 euros d’engrais."

Textiles : "L’augmentation des taux de collecte des textiles en fin de vie permettrait de réaliser des économies considérables - pouvant aller jusqu’à 53 milliards d’euros annuels au niveau mondial - mais aussi de créer de nouvelles sources de revenus (ré-utilisation, recyclage...)."

Emballages : Une adoption, par la filière bière (troisième boisson la plus consommée au monde après l’eau et le thé), des bouteilles en verre réutilisables engendrerait une baisse "considérable" de quantité de matière première utilisée. Le prix de l’emballage (transport et nettoyage inclus) chuterait, lui, d’environ 20%.

Les "100 de l’économie circulaire"

Pour répondre à la demande des entreprises, la fondation dévoilera en février un nouveau programme visant à accélérer la transition. Bâptisé les "100 de l’économie circulaire", ce dernier, assure la fondation, regroupera des sociétés "de renommée internationale". "Cette année, la dynamique autour du concept d’économie circulaire s’est considérablement accélérée, se félicite Ellen MacArthur. Avec ce nouveau rapport (...), nous nous attendons à voir encore plus d’entreprises se tourner vers ce modèle."