Décoder

Economie circulaire : le potentiel se chiffre en milliards

Rédigé le 25 Janvier 2013 | Lu 3521 fois


Dans le numéro 3 de We Demain (disponible le 7 février), nous publions une interview d'Ellen MacArthur, qui, après avoir quitté la voile, est devenue ambassadrice de l'économie circulaire. En préambule à cet entretien dans lequel l'Anglaise démontre l'intérêt économique et écologique d'une transition vers un système où tout se récupère et se recycle, voici les conclusions du dernier rapport de sa fondation. Il estime à 700 milliards de dollars les retombées de cette transition dans le secteur des biens de consommation.


© J.Blériot / Fondation Ellen MacArthur
© J.Blériot / Fondation Ellen MacArthur
En 2012, à Davos, la fondation Ellen MacArthur avait déjà constaté "l’intérêt grandissant suscité par le concept d’économie circulaire, de la part des institutionnels comme des entreprises." Un modèle qui, depuis, est apparu au menu des discussions du Forum mondial de l’économie. Cette année, un nouveau rapport (réalisé en partenariat avec le cabinet McKinsey) se concentre sur "les biens de consommation courante, qui représentent environ 60% de la dépense des ménages et absorbent 35% des apports en matière première dans l’économie". Un secteur qui consomme par ailleurs plus de 90% de la production agricole.

La conclusion est spectaculaire : "L’adoption de modèles circulaires pourrait générer une économie nette de matières premières de 700 milliards de dollars, ce à quoi s’ajoutent les bénéfices en termes de productivité agricole et de potentiel de création d’emplois." Le rapport prend en compte l’alimentaire, les boissons, le textile et les emballages, des catégories qui représentent 80% de la valeur du secteur des produits de consommation courante.

Déchets alimentaires ménagers : "La collecte systématique de ceux-ci, leur utilisation dans le production de biogaz et le retour des nutriments aux terres agricoles représente une opportunité considérable, puisqu’une tonne de déchets alimentaires peut générer pour 19,5 d'euros d’électricité, pour 13,5 euros de chaleur et pour 4,5 euros d’engrais."

Textiles : "L’augmentation des taux de collecte des textiles en fin de vie permettrait de réaliser des économies considérables - pouvant aller jusqu’à 53 milliards d’euros annuels au niveau mondial - mais aussi de créer de nouvelles sources de revenus (ré-utilisation, recyclage...)."

Emballages : Une adoption, par la filière bière (troisième boisson la plus consommée au monde après l’eau et le thé), des bouteilles en verre réutilisables engendrerait une baisse "considérable" de quantité de matière première utilisée. Le prix de l’emballage (transport et nettoyage inclus) chuterait, lui, d’environ 20%.

Les "100 de l’économie circulaire"

Pour répondre à la demande des entreprises, la fondation dévoilera en février un nouveau programme visant à accélérer la transition. Bâptisé les "100 de l’économie circulaire", ce dernier, assure la fondation, regroupera des sociétés "de renommée internationale". "Cette année, la dynamique autour du concept d’économie circulaire s’est considérablement accélérée, se félicite Ellen MacArthur. Avec ce nouveau rapport (...), nous nous attendons à voir encore plus d’entreprises se tourner vers ce modèle."



À lire dans la même rubrique :
< >

Inscription à la newsletter

Entrez dans We Demain n° 7 !




@WeDemain Tweets
Thierry Taboy : Je fais rarement de la pub mais @WeDemain est l'un des meilleurs mags du moment. Bonne continuation. http://t.co/BMk0Fw8bIv
Jeudi 3 Juillet - 17:58
Patricia Coignard : #FF @WeDemain pour toutes ses sources d'#inspirations #durables !
Vendredi 27 Juin - 09:32
ChaireEEE : Working today with the Fabulous @WeDemain team about an incredible seminar for EVERY @ESCPeurope grande Ecole student http://t.co/9xvWv391Sx
Mardi 24 Juin - 11:26
Eric Morain ن : Lisez l'excellent numéro 7 de @WeDemain . Aperçus ici : http://t.co/A8iOjX2l0i
Mardi 24 Juin - 11:18