Électrique et made in France, cette voiture s'adapte à tous les handicaps

I Publié le 12 Octobre 2015

Comment améliorer l’autonomie des personnes à mobilité réduite ? Un constructeur automobile vendéen s’est attaqué à ce problème en développant Kimsi, un monospace électrique, sans permis, qui s’adapte à tout type de handicap.


Kimsi permet l’accès direct au poste de conduite central, après ouverture et abaissement automatique de la partie arrière (Crédit : Ellectra)
Kimsi permet l’accès direct au poste de conduite central, après ouverture et abaissement automatique de la partie arrière (Crédit : Ellectra)
Fondée en 2011, la société Ellectra a pris le pari de développer, fabriquer et commercialiser le premier monospace électrique facilitant le déplacement autonome des personnes en situation de handicap. C’est désormais chose faite avec Kimsi. Après quatre ans de développement, cette petite voiture électrique s’adapte à tous les handicaps et peut être utilisée sans permis, dès 14 ans.

Contrairement aux autres véhicules adaptés au handicap, Kimsi n'a pas été développée à partir d'une automobile classique. Elle a été entièrement pensée pour intégrer un fauteuil roulant. Le dispositif d’accès au véhicule s'en retrouve simplifié : ouverture de la porte arrière, abaissement automatique d’une rampe au sol. Il est ainsi possible de s'y installer en fauteuil roulant, qu'il soit électrique ou manuel.

Quatre configurations possibles (Crédit : Ellectra)
Quatre configurations possibles (Crédit : Ellectra)

Seul ou accompagné

Chaque véhicule est construit sur mesure et le poste de pilotage peut être agencé différemment, en fonction du handicap de la personne qui le conduit.

Modulable, Kimsi peut également être équipée d'un siège conducteur classique pour la conduite d'une personne valide ou handicap non moteur. Peuvent donc prendre place à bord du véhicule : deux personnes en fauteuil, un passager handicapé au volant avec un accompagnant valide à l’arrière, et inversement.

Made in France

Jouant à plein la carte du local, l’entreprise assemble son véhicule dans ses ateliers à Fontenay Le Comte et travaille avec 80 % de fournisseurs régionaux, situés dans un rayon de 200 kilomètres. Le moteur électrique de la voiture, selon son constructeur, disposerait d’une autonomie de 80 à 100 km. Quant à sa vitesse, elle est limitée à 45 km/h.
 
Kimsi est disponible à partir de 23 800 euros, avec son système d’abaissement automatique, et est éligible aux aides financières liées à la compensation du handicap. Pour les personnes salariées ou en recherche d’emploi, elle peut être presque intégralement financée.


Juliette Bise


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE