Elon Musk : "la voiture autonome sera opérationnelle dans cinq ans"

Par I Publié le 22 Septembre 2014

Le PDG de Tesla affirme que la voiture sans pilote est quasiment prête et qu’elle causera dix fois moins d’accidents. Son entreprise travaillerait actuellement à résoudre les derniers obstacles technologiques.


Elon Musk devant une voiture Tesla © Maurizio Pesce
Elon Musk devant une voiture Tesla © Maurizio Pesce
Père de la voiture électrique Tesla et du vaisseau spatial SpaceX, Elon Musk s’exprimait mercredi 17 septembre dans les colonnes du Wall Street Journal sur les progrès de la voiture autonome. Selon le « Steve Jobs des transports », c’est pour bientôt : « la technologie nécessaire pour une voiture sans pilote sera prête dans cinq ou six ans. »

Dix fois moins d’accidents

Le principal défi technologique à relever concerne la capacité d’un véhicule à « deviner » un objet entier, lorsque seule une partie est captée par caméra ou radar. « Tesla va y travailler de son côté, a déclaré Elon Musk, pour qui il s’agit de « donner la vue » aux machines. « C’est presque effrayant : elles vont devenir humaines ! », a-t-il ajouté en plaisantant.

« Il faudra cependant quelques années de plus pour travailler sur les obstacles réglementaires, a ajouté le milliardaire américain. L'un des problèmes juridiques (détaillés dans We Demain n°7) concerne la responsabilité en cas d’accident impliquant une voiture sans pilote : doit-on alors incriminer le propriétaire de la voiture, le constructeur, l’équipementier ? Quoi qu’il en soit, Elon Musk juge que les accidents seront « dix fois moins nombreux » lorsque la voiture autonome sera répandue.

Accélérer la transition vers le véhicule propre

Le PDG de Tesla a aussi livré quelques prévisions sur son entreprise, qui table sur un fort bénéfice à partir du troisième trimestre 2015, grâce à au moins 15 000 véhicules Model X vendus l’année prochaine. De quoi financer, sans emprunt supplémentaire, la construction de sa « Gigafactory » : une usine géante dédiée à la fabrication de batteries électriques dernière génération.
 
Enfin, Elon Musk a, une nouvelle fois, déploré le retard des grands constructeurs sur la voiture électrique, « bien plus lents que ce que j’avais imaginé. » En juin dernier, Tesla avait publié l’intégralité de ses brevets technologiques, notamment ceux liés à son système Supercharger, qui permet de recharger un véhicule électrique en seulement deux heures, pour accélérer la transition vers les véhicules propres.


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE