wedemain







WE DEMAIN : "We Will code DNA like We code software" Ellen Jorgensen, du biohackerspace @genspacenyc au @hellotmrc #hellotmrc #diy
Vendredi 18 Avril - 17:21
WE DEMAIN : @WeDemain au @hellotmrc sur le #diy avec @lapaillasse , @arduino , @genspacenyc http://t.co/WCCOoGNRLQ
Vendredi 18 Avril - 16:12
WE DEMAIN : Grey Phone, le smartphone de Google qui se monte comme un Lego : http://t.co/Ha6v16s45V http://t.co/0kVluCDzBr
Vendredi 18 Avril - 10:43
WE DEMAIN : Une autoroute fluo écolo se prépare aux Pays-Bas et préfigure la route intelligente de demain http://t.co/APWNAKSGLM http://t.co/82ryIfqpUH
Jeudi 17 Avril - 12:50
WE DEMAIN : BHV, Leroy-Merlin, La Poste... Comment les marques s'emparent de l'impression 3D : http://t.co/zAoDyCL0oT http://t.co/CqLbMI1xJR
Mercredi 16 Avril - 16:39
WE DEMAIN : L'économie collaborative est au @OuiShareFest : 3jours de conf, co-création et bonne humeur! http://t.co/VHna7diYh6 http://t.co/zU2sDnr4nM
Mardi 15 Avril - 16:21

En Angleterre, des bus électriques rechargés par les routes

Rédigé par le Mercredi 15 Janvier 2014 à 17:03 | Lu 981 fois


Les bus de la ville nouvelle de Milton Keynes
Les bus de la ville nouvelle de Milton Keynes
Au Royaume-Uni, la ville de Milton Keynes s’impose décidément comme une référence en matière de transports du futur. Non contente de mettre à disposition de ses habitants des taxis sans chauffeurs, la municipalité expérimente un réseau de bus électriques qui seront directement alimentés par la route.
 
La technologie permet aux bus de se recharger durant leur service par induction magnétique. Des bobines souterraines, placées sous l'asphalte en début et en fin de parcours, transmettent automatiquement et sans fil la charge nécessaire au fonctionnement des véhicules. Ces bus écologiques peuvent ainsi rouler plus longtemps et emporter des batteries moins lourdes.
 

En Angleterre, des bus électriques rechargés par les routes
En Europe, la recharge sans fil des bus est aussi expérimentée à Turin ou en Allemagne. Mais c'est dans la ville de Gumi, en Corée du Sud, que cette technologique a été poussée le plus loin. Sur 24 kilomètres, les bus peuvent se recharger sans même s’arrêter grâce à des chargeurs enfouis tout au long du circuit. Le prix de ces véhicules du futur, autour de 400 000 euros selon RFI, empêche pour l’instant leur utilisation à grande échelle.