En Chine, un drone parapentiste fait la guerre au smog

Par I Publié le 6 Mars 2014


Le smog à Shangai © Herrberta
Le smog à Shangai © Herrberta
Dans les grandes villes chinoises, le smog a atteint ces derniers jours atteint un niveau inégalé, qui pousse le gouvernement à réagir. Mercredi 5 mars, le Premier ministre Li Keqiang a déclaré devant l’Assemblée nationale chinoise la « guerre à la pollution », à travers un vaste plan de réduction d’émissions des industrie lourdes et de l’automobile.
 

© Xinhua
© Xinhua
Dans cette bataille, un drôle de soldat pourrait aussi intervenir, rapporter le site china.org.cn. Il s’agit d’un drone volant doté d’une aile de parapente, chargé de larguer une solution chimique anti-pollution dans le ciel des grandes villes. Son constructeur, Aviation Industry Corporation of China (AVIC), a annoncé qu’il allait effectuer son premier vol d’essai ce mois-ci.

Rien de nouveau sous le smog, le bureau des modifications météorologiques de Pékin est familier de la vaporisation de différentes substances synthétiques destinées à solidifier et faire tomber au sol les polluants de l’atmosphère. Mais selon Ma Yongsheng, PDG de l’AVIC, les performances du robot volant sont inégalées : il pourrait embarquer avec lui quelque 700 kilos d’anti-polluants – trois fois plus qu’un avion habituel - disséminés sur une zone d’un diamètre de cinq kilomètres.
 
Seul problème selon qz.com, ce procédé n’élimine pas les polluants à proprement parler. Une fois au sol, ces derniers continuent de contaminer l’environnement. Un problème déjà rencontré par les autorités chinoises lorsqu'elles avaient envisagé de larguer du nitrogène liquide au dessus des mégalopoles.

En Chine, un drone parapentiste fait la guerre au smog




Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE