En créant leur appli, les chauffeurs de VTC lancent la riposte face à Uber

Par I Publié le 19 Octobre 2015

Cette application, qui susciterait déjà l'intérêt de 400 chauffeurs de VTC, devrait être disponible dès le 23 octobre. Son initiateur assure que, contrairement à son concurrent Uber, ses prix respecteront ceux du marché.


Le logo de cette future application (Crédit : VTC Cab)
Le logo de cette future application (Crédit : VTC Cab)
Des chauffeurs Uber mécontents ont révélé lundi 19 octobre leur projet de lancer une application concurrente d'Uber "dans les jours qui viennent", pour lutter contre le géant américain à qui ils reprochent ses prix cassés.

L'application, nommée VTC Cab, devrait être disponible "au plus tard vendredi", assure auprès de l'AFP Mohammed Radi, un chauffeur VTC de 33 ans qui a lancé l'initiative via "l'association des VTC de France dont les statuts ont été déposés le 14 octobre".

"L'application sera gratuite pour le chauffeur et nous ne prendrons pas de commission. Il devra par contre s'acquitter d'une cotisation auprès de notre association", explique Mohammed Radi. Le montant de la cotisation annuelle est estimé à 200 euros au départ, avant une possible baisse en fonction du nombre d'adhérents.

Les prix du marché

Le fonctionnement de VTC Cab sera le même que celui d'Uber, avec un système de géolocalisation et de commandes par téléphone. Le client pourra payer en carte bleue ou en espèce, précise la page Facebook de l'association des VTC de France, qui dévoile le logo noir et blanc de son application.

Image d'illustration (Crédit : Ian Forrester / FlickR)
Image d'illustration (Crédit : Ian Forrester / FlickR)
L'application a été développée par une entreprise indépendante dont Mohammed Radi, n'a pas souhaité dévoiler le nom. Le projet compterait "400 soutiens" parmi les chauffeurs. Les initiateurs de VTC Cab faisaient partie des manifestants rassemblés la semaine dernière devant le siège d'Uber pour protester contre la baisse de 20 % des tarifs des courses. Ils assurent qu'avec leur application, "les tarifs respecteront les prix du marché".

Mohammed Radi avait un temps souhaité prendre part à la création d'un syndicat de chauffeurs VTC pour faire face à Uber, sans que le projet n'ait abouti à ce jour en raison selon lui de "dissensions". Contactés par l'AFP, plusieurs chauffeurs attendent de voir l'application VTC Cab fonctionner avant de se prononcer. Certains se disent "sceptiques" à propos d'un projet qu'ils décrivent comme une "initiative individuelle".


Lara Charmeil (avec AFP)
@LaraCharmeil


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE