Et si, grâce aux nouvelles technologies, vous déménagiez à la campagne ?

INTERVIEW

Par Lecoeuvre Claire I Publié le 29 Novembre 2015

En septembre, le forum Ruralitic a tenu sa dixième édition à Polminhac, dans le Cantal. Le crédo de ses organisateurs ? Revitalisons les villages grâce aux nouvelles technologies ! Sébastien Côte, président de Ruralitic, explique à "We Demain" comment Internet peut recréer de l'activité et ramener des habitants vers les zones rurales.


Sébastien Côte, président de Ruralitic, à rencontré Pierre Rabhi pour parler des villages intelligents (Crédit : Ruralitic)
Sébastien Côte, président de Ruralitic, à rencontré Pierre Rabhi pour parler des villages intelligents (Crédit : Ruralitic)
We Demain : On parle des villes intelligentes, moins des villages intelligents. Comment le développement d’Internet et des nouvelles technologies pourrait ramener des citadins à la campagne ?

Sébastien Côte : Aujourd'hui, on assiste déjà à un exode urbain. Les jeunes générations - mais pas que - aspirent à améliorer leur qualité de vie. Depuis quatre ans, 100 000 personnes ont quitté les villes en France. La première condition pour s'installer ailleurs est la connexion. Les nouvelles technologies sont au cœur de ce changement. Pour se faciliter la vie, en créant des circuits courts par exemple, Internet est essentiel. Sans ça, il n'y a pas de drive agricole. Grâce à ces nouveaux outils, on commande sur le net et on va chercher ses légumes. Et il en va de même pour la démocratie.

Pouvez-vous nous citer quelques exemples de villages ayant déjà pris cette option ?

Il n'existe pas encore de "smart village". Personne n'a réalisé l'équation globale, mais il y en existe des fragments en de nombreux endroits. À Bras sur Meuse, le maire Julien Didry a mis en place la "mairie 24 heure sur 24". En clair, les services de la mairie sont toujours disponibles. À l'échelle d'un territoire, le projet Perche 2.8 se distingue lui aussi par son dynamisme. Les porteurs du projet sont allés chercher trois ou quatre millions de fonds de l'UE, puis ils ont mis en place une école de codeurs ouverte aux jeunes en décrochage scolaire.

Comment adapter l'offre de transports pour accroitre cet attrait des villages de France ?

Il y a un problème avec le transport tant que l'on continue de devoir travailler en ville. Les mouvements pendulaires entre le travail et la maison sont monstrueux et cela soulève des questions sur notre dépendance à la ville. Nous inventons autre chose.

C'est à dire ?

Prenez le travail. Si les tâches, au lieu d'être organisées de façon verticale comme dans les grosses entreprises, étaient transversales, est-ce que cela n'entrainerait pas une vraie innovation ? Le télétravail se développe et permet de choisir son lieu de vie. Il existe des entreprises à bureau tournant, même si beaucoup de boîtes veulent encore avoir leurs salariés sous le coude. Travailler en dehors de l'entreprise oblige à savoir vraiment quelle mission on donne aux gens, ce n'est pas facile. Pourtant la rentabilité qui en découle est de 15 à 30 % supérieure.

Revenons aux modes de transports. Lesquels vous paraissent dotés du plus grand potentiel pour les territoires ruraux ?

Le covoiturage fonctionne déjà bien. Et les bornes électriques arrivent. Cela se développera doucement, sachant qu'à la campagne ce sera moins compliqué qu'en milieu urbain. Le transport à la demande se développe aussi, notamment sous forme de taxis communaux. Et tout cela s'appuie sur la connectivité. C'est ce qui rend tout possible.


Pour en savoir plus : http://www.ruralitic.com





ZOE & Cie : Alors les ZOEnautes, on en pense quoi de la #circulationalternee 😉 ? https://t.co/OD3L215oym
Mardi 6 Décembre - 10:34
ZOE & Cie : RT @Remi_Beaumont: Merci @renault_fr @zoe_fr pour cette #Zoe batterie #XL pour 300 kms de #bonheur https://t.co/mW9VnMcsLp
Lundi 5 Décembre - 10:22
ZOE & Cie : Entre la teinte bleu foudre et blanc nacré, notre coeur balance…. Et vous ? #RenaultZOE https://t.co/ijEkS3kqoZ
Vendredi 2 Décembre - 18:00

WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE