Et si l'on recyclait les batteries de voitures électriques pour stocker de l'énergie verte ?

Par Lecoeuvre Claire I Publié le 18 Novembre 2015

Fatiguées, mais pas pour autant condamnées à la poubelle, ces batteries pourraient permettre de stocker de l'énergie renouvelable à usage domestique. Plusieurs constructeurs automobiles travaillent à leur offrir cette seconde vie.


Que faire des batteries de voitures électriques en fin de vie ? Les réutiliser pour stocker de l'énergie ! À Hambourg, le projet Second life batteries, porté par BMW, Bosch et Vattenfall consiste à regrouper 100 batteries pour construire un accumulateur. Ce dernier devrait produire 2MW, de quoi alimenter, sept jours durant, 30 foyers de quatre personnes.
 


Illustration (crédit : pixabay)
Illustration (crédit : pixabay)

80 % de capacité restante

Après dix ans d'usage, les batteries lithium-ion – utilisée dans la majorité des véhicules électriques – conservent 80 % de leur capacité. Si cela ne garantit plus une autonomie suffisante aux voitures électriques, d'autres usages sont possibles.

Installées dans des bâtiments ou à proximité de moyens de production d'énergie renouvelable, ces batteries peuvent être rechargées avec de l'énergie verte. Lorsque le réseau ou le bâtiment équipés de ces batteries nécessite plus d'énergie ou que l'électricité est plus chère, il devient alors possible d'en récupérer. Et, par conséquent, de stabiliser la quantité d'électricité disponible.

Des batteries recyclées à Yellowstone

Aujourd'hui, des batteries lithium-ion sont spécifiquement fabriquées pour stocker de l'énergie à usage domestique. En Allemagne, Bosch a notamment installé un accumulateur à Braderup en 2013 pour récupérer une partie de l'énergie produite par un parc éolien et à Kelsterbach dans un ensemble immobilier.

Pour fabriquer de tels moyens de stockage à partir de batteries usagées, il en faut un grand nombre. Il est aussi nécessaire de transformer ces batteries usagées pour les ré-assembler. Les industriels de l'automobile semblent avoir toutes les clés en mains pour développer cette technologie. Tous s'intéressent en tous cas à la question. Dans le Parc de Yellowstone, par exemple, des batteries installées par Toyota , stockent l'énergie fournie par des panneaux solaires.


Le projet Second Life de Bosch (Crédit : DR)
Le projet Second Life de Bosch (Crédit : DR)

Les industriels s'allient aux constructeurs

En France, Renault a passé un accord en 2011 avec la Compagnie nationale du Rhône (CNR), filiale de GDF Suez. L'industriel utilise la production d'énergie renouvelable de la CNR pour charger ses voitures électriques et permet à cette dernière d'utiliser des batteries comme accumulateurs dès lors qu'elles ont perdu 25 % de leur capacité.

Tout récemment, PSA Peugeot Citroën s'est de son côté associé à Forsee Power, entreprise spécialisée dans le stockage de l'énergie, Mitsubishi et EDF pour utiliser des batteries usagées et neuves comme moyen de stockage d'énergie issue de panneaux solaires.

Ce recyclage est loin d'être généralisés. Mais les initiatives sont nombreuses et la recherche progresse. L'Union Européenne finance d'ailleurs divers projets tels que Batteries 2020. Neuf organismes de recherches et entreprises de six pays membres de l'UE oeuvrent, depuis septembre 2013, à perfectionner les batteries, notamment en vue de leur ré-usage.






ZOE & Cie : #circulationalternee ? Nouvelle #RenaultZOE n’est pas concernée et en profite pour vous préparer une surprise ! J-2… https://t.co/mEaeiskyzQ
Mardi 6 Décembre - 18:48
ZOE & Cie : Alors les ZOEnautes, on en pense quoi de la #circulationalternee 😉 ? https://t.co/OD3L215oym
Mardi 6 Décembre - 10:34
ZOE & Cie : RT @Remi_Beaumont: Merci @renault_fr @zoe_fr pour cette #Zoe batterie #XL pour 300 kms de #bonheur https://t.co/mW9VnMcsLp
Lundi 5 Décembre - 10:22

WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE