Et si l’on remplaçait les lampadaires par des arbres fluorescents ?

Par I Publié le 19 Juillet 2013

Des chercheurs californiens ont imaginé des arbres fluorescents pour éclairer nos villes à la place des lampadaires. Un projet fascinant, mais qui rencontre encore certains obstacles.


La nature a inventé l'éclairage public avant nous !
La nature a inventé l'éclairage public avant nous !
À l’heure où les municipalités équipent leurs lampadaires d'ampoules LED, plus écologiques et économiques, certains chercheurs planchent déjà sur l’étape d’après. Un groupe de scientifiques californiens envisage en effet d’assurer l’éclairage public grâce à des arbres génétiquement modifiés pour êtres fluorescents ! S'il a tout de la science-fiction, le projet Glowing Plant, qui a déjà récolté près de 500 000 dollars sur Kickstarter, est tout ce qu’il y a de plus sérieux.
 
La production et l’émission de lumière par un être vivant, dite « bioluminescence », existe déjà dans la nature, chez les lucioles ou certaines méduses par exemple. En s’inspirant des codes génétiques de ces espèces, les chercheurs ont designé une séquence d’ADN codant la production de luciférine, la molécule responsable de l’émission de lumière chez ces organismes. Ils envisagent maintenant de l’insérer dans le code génétique de certaines plantes pour les rendre fluorescentes. Une manipulation déjà éprouvée en avril dernier un peu plus au Sud, lorsque des chercheurs uruguayens ont donné naissance à des moutons fluos !

Le processus de transgénèse
Le processus de transgénèse
Lumière OGM
 
Kyle Taylor et Antony Evans, responsables du projet, insistent sur ses avantages : « Glowing Plants, c’est un symbole du futur, un symbole du développement durable, un symbole pour aider les autres à créer de nouveaux organismes vivants. » De tels organismes permettraient en effet d’économiser l’énergie et de limiter les émissions urbaines de gaz à effet de serre, dont les ampoules sont en bonne partie responsables.
 
Cependant, le jour ou de tels arbres illumineront nos villes durant la nuit n’est pas encore arrivé. Car la quantité de photons émis par bioluminescence reste pour l’instant très insuffisante pour assurer un éclairage public. Mais surtout parce que faire germer ces plantes à l’air libre pourrait poser de sérieux problèmes écologiques. Les conséquences de l’interaction de ces végétaux OGM avec les autres plantes, mais aussi avec les insectes, restent en effet difficilement prévisibles.


Vidéo de présentation du projet sur kickstarter





Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE