Grâce au graphène, les voitures rouleront à l'air et rejetteront de l'eau

Par I Publié le 3 Décembre 2014


Les voitures volantes du film Blade Runner carburent à l'hydrogène
Les voitures volantes du film Blade Runner carburent à l'hydrogène
Tirer son carburant de l’air et ne rejeter que de l’eau. « Auparavant, cela aurait été de la science-fiction, mais on sait désormais que c’est possible et que ça ne contredit pas aux lois de la nature », affirme Andrei Geim.

Ce chercheur et son équipe, de l’université de Manchester, ont découvert une nouvelle propriété au graphène, le graphite de carbone, présent notamment dans les mines de crayons. Les scientifiques ont montré que le graphène laissait passer les atomes d’hydrogène chargés positivement, tout en restant totalement imperméable aux autres gaz. En d'autres termes, on pourrait extraire ces atomes de l'air grâce au graphène.

Les implications de cette découverte sont immenses puisqu’elle pourrait augmenter considérablement l’efficacité des piles à combustibles, qui génèrent de l’électricité directement à partir de l’hydrogène. La combustion de ce dernier produit une énergie totalement décarbonée, la pile à combustible ne produisant comme seul déchet... que de l’eau. De quoi révolutionner le développement des énergies vertes et des véhicules électriques.

À lire sur independent.co.uk



Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE