Greenpride : la santé environnementale sur fond de fête

Par Antoine Lannuzel I Publié le 9 Octobre 2012


Greenpride : la santé environnementale sur fond de fête
Le coup d’envoi de la Greenpride 2012  a été donné ce week-end à Paris. L’enjeu ? Débattre et sensibiliser sur les questions de santé environnementale, tout en faisant la fête. Mission accomplie ! Dès vendredi, le Divan du Monde a fait le plein pour les concerts de OrnettePlease Call me Madame  et What About Penguins. Samedi matin, le brunch organisé en partenariat avec des producteurs bio d’Ile-de-France au Comptoir Général a aussi eu son petit succès, avant qu’un millier de personnes, particuliers et militants associatifs, ne défilent, costumés, bariolés, le long du canal Saint-Martin.

Un village associatif a ensuite accueilli le public, entre concerts et prises de paroles engagées. Parmi les intervenants, Marie-Monique Robin, auteure du Monde selon Monsanto, a présenté son nouveau documentaire, Les moissons du futur,  diffusé le 16 octobre sur Arte. Un film qui, à travers des reportages dans le monde entier, montre que « nourrir le monde sans pesticides, c’est possible ", affirme la journaliste.

Jusqu’à la fin de l’année, la Greenpride se poursuit avec une série de conférences. Le 25 octobre, en partenariat avec l’association Tchendukua  – Ici et Ailleurs, la première d’entre-elle portera sur le rapport de l’homme à la nature, en présence de chercheurs et de trois représentants de la société millénaire des Indiens Kogis de Colombie. D’octobre à décembre, d’autres conférences auront lieu dans des universités, grandes écoles et lycées professionnels franciliens, afin de sensibiliser la jeunesse aux questions de santé et d’environnement (dates et lieux à préciser).

L’équipe de la Greenpride, autour de ses deux créatrices, Elise et Malissa.
L’équipe de la Greenpride, autour de ses deux créatrices, Elise et Malissa.


 


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE