Insectes, spiruline, viande végétale: nous avons testé le repas du futur

Par Emmanuel Guillemain d’Echon I Publié le 24 Mars 2015

[À lire dans la revue] Il va falloir s’y faire : la consommation d’insectes, d’algues et de protéines végétales permettra de nourrir une planète surpeuplée. pourquoi ne pas s’y préparer dès aujourd’hui ? We demain a pris les devants en faisant cuisiner avec ces ingrédients un repas gastronomique par un chef.


« Allô, Emmanuel ? Ça te dit de participer à un repas du futur, demain ? Insectes, viande sans viande, fromage sans fromage ? » Moi ? Vous me connaissez : je suis un garçon ouvert et je ne décline jamais une invitation quand elle respecte tous les canons de l’étiquette. Des vers, des algues, des fibres de soja ? pas vraiment l’ordinaire de mes rêves, mais je dois savoir si je dois me mettre à stocker du foie gras en prévision des années de disette, ou si je peux envisager de grimper à l’envers l’échelle de l’évolution alimentaire. Nous nous retrouvons donc le lendemain dans le restaurant d’une organisation internationale, à paris. Nous sommes quatre convives : Flore, agronome, Alice, comédienne, Sylvain, un communicant spécialisé dans l’innovation, et votre serviteur.
 
Pour détendre l’atmosphère – c’est tout de même un peu l’avenir du monde qui va se décider sous nos yeux –, chacun montre ses muscles, histoire de se prouver qu’on est entre aventuriers de bon aloi : qui a mangé des larves de frelon au Laos, qui s’est régalé de brochettes de vers de palmier au Cameroun, de criquets frits en chine. ce soir, nous allons goûter tout ce qui est susceptible de composer notre ordinaire dans quelques décennies, sur une planète anémiée et trop petite pour nourrir les hordes d’humains ébouriffés...Retrouvez la suite de l'article dans We Demain n°9

Emmanuel Guillemain d’Echon

Retrouvez aussi notre podcast en partenariat avec Radio Nova.




Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE