Japon : des robots taxis transporteront leurs premiers passagers dès 2016

I Publié le 9 Octobre 2015

L'expérience sera effectuée à Fujisawa, écocité bâtie en 2011 à 50 kilomètres de la capitale. Ses participants, une cinquantaine de personnes âgées, seront véhiculés par des taxis autonomes pour aller faire leurs courses.


Une scène du film de science-fiction Total Recall (1990), où Arnold Schwarzenegger est conduit par un robot
Une scène du film de science-fiction Total Recall (1990), où Arnold Schwarzenegger est conduit par un robot
Si les Occidentaux sont encore méfiants à l'idée de confier les commandes d'un véhicule à un ordinateur, la population japonaise se fie plus facilement à l'intelligence artificielle en l'intégrant de plus en plus dans son quotidien. En témoigne l'inauguration, en juillet, à Tokyo, du premier hôtel au monde entièrement géré par des robots. En annonçant que des taxis autonomes allaient embarquer leurs premiers passagers à partir de mars, le Japon réaffirme sa position de précurseur en matière de robotique.

Un conducteur à bord

L’initiative émane de la société Robot Taxi, lancée par ZMP, le spécialiste japonais de la robotique, et DeNA, une entreprise connue pour ses services et jeux vidéos mobiles. Les taxis autonomes, conçus à partir du modèle Estima de Toyota, seront testés dans la préfecture de Kanagawa, au sud de Tokyo. Les véhicules ne parcourront pas plus de 3 kilomètres et un conducteur y sera tout de même présent pour reprendre le contrôle si nécessaire.

Cette expérience sera menée par une cinquantaine d’habitants de la ville de Fujisawa, pour la plupart des personnes âgées. Les véhicules achemineront ces derniers de leur maison vers leurs commerces locaux habituels. L'objectif est de leur permettre de se déplacer en autonomie, sans constituer de danger vis à vis des autres automobilistes.

Capture d'écran de la vidéo promotionnelle (Crédit : Robot Taxi / Youtube)
Capture d'écran de la vidéo promotionnelle (Crédit : Robot Taxi / Youtube)

5 millions de conducteurs de plus de 75 ans en 2018

Pourquoi avoir choisi des personnes âgées pour tester ces voitures autonomes plutôt que qu'un public jeune, connecté et urbain ?  La réponse tient dans le fait que le Japon est l'un des pays dont la population vieilli le plus rapidement au monde. Une tendance qui provoque des conséquences sur la sécurité routière : les accidents de la circulation mettant en cause des conducteurs âgés ont augmentés de 20 % en dix ans, rappelle The Guardian.

Pour la société Robot Taxi, la mise en circulation de tels véhicules pourrait contribuer à rendre les routes japonaises plus sûres, dans un pays où le nombre de conducteurs âgés de plus 75 ans devrait atteindre 5 millions en 2018. 
 
Si les tests se révèlent concluants, l'entreprise espère étendre ses services à l'ensemble de la population nippone à l’occasion des Jeux Olympiques de Tokyo de 2020. Elle explique qu’à terme, les taxis autonomes pourraient être développés en dehors des villes, notamment à destination des personnes âgées vivant dans des zones isolées. Les chauffeurs de taxi, déjà occupés à tenter de contrer Uber, ont décidément du souci à se faire.


Juliette Bise


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE