Jean-Claude Mensch, maire de la transition

I Publié le 14 Janvier 2013

Comme une centaine d'autres acteurs du changement, Jean-Claude Mensch a signé le manifeste WE DEMAIN pour société nouvelle, à découvrir dans le prochain numéro. Il est le maire de la commune alsacienne, Ungersheim où il développe des projets fondés sur l’écologie et l’économie solidaire.


Ungersheim. Crédit Photo : Bloody-libu / Wikipédia Commons
Ungersheim. Crédit Photo : Bloody-libu / Wikipédia Commons
Ungersheim est l’un des laboratoires de la transition énergétique que compte l'héxagone. La commune détient la plus grande centrale solaire d’Alsace. « Sa production est équivalente à la consommation énergétique de 800 foyers » explique Jean-Claude Mensch, le maire du village de 2000 habitants. L’élu prépare l’après-pétrole et conduit de multiples projets afin de revitaliser cette ancienne friche industrielle.
 
La centrale solaire fait partie des « 21 actions pour le XXIème siècle », engagées par les habitants de la commune pour une « économie locale et fraternelle » en faveur d’un « développement durable ». Les trente maisons de l’éco-hameau d’Ungersheim porteront des panneaux solaires sur leurs toits. Dans ce lotissement, les voitures sont proscrites et les jardins partagés. Le maire projette de faire construire une centrale biomasse pour la production de méthane à partir de déchets agricoles et forestiers.
 
L’autonomie alimentaire est aussi un vœu de Jean-Claude Mensch pour sa ville. Une filière biologique sera développée avec la construction d’une ferme alsacienne, siège d’une coopérative d’intérêt collectif. Il espère ainsi dynamiser l’économie locale. Même si la boulangerie n’est pas bio et n’utilise pas la monnaie locale, et que quelques habitants sont encore récalcitrants, la commune alsacienne amorce un nouveau modèle voué à se propager.
 
(d’après Le Monde, 3 janvier 2012)


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE