We Demain, une revue pour changer d'époque

La Chine investit 82 milliards dans la troisième révolution industrielle

Rédigé le 12 Décembre 2013 | Lu 3333 fois

Pour faire face à l'impasse écologique dans laquelle il se trouve, le pays ambitionne de devenir leader mondial de la révolution énergétique prônée par Jeremy Rifkin.


Éoliennes dans la campagne chinoise. Crédits : Banque Asiatique de Développement (BASD)
Éoliennes dans la campagne chinoise. Crédits : Banque Asiatique de Développement (BASD)
82 milliards de dollars sur la table pour « mener le monde vers la troisième révolution industrielle ». L’annonce a été faite dans les colonnes du China Science Daily par Liu Zhenya, président de la Chinese State Grid Corporation, principal gestionnaire de réseau électrique chinois.
 
Théorisée et popularisée par Jeremy Rifkin, la troisième révolution industrielle s’appuie sur la convergence des énergies renouvelables et du numérique. Dans ce scénario, la production d’énergie décentralisée rendue possible par le solaire et l’éolien est « diffusée » au sein de réseaux intelligents. Ces « smarts grids » permettent de la faire circuler en temps réel selon les besoins des infrastructures. Le tout permettant d’échapper à l'impasse écologique – donc économique – qui guette la civilisation du pétrole et du nucléaire.
 
Le vaste plan dévoilé veut résoudre les « problèmes énergétiques de la Chine », en visant l’autonomie énergétique, l’égalité territoriale, le développement du réseau électrique et la protection de l’environnement. Autant dire qu'il y a du travail. L'objectif : permettre à des millions de foyers et d’entreprises de produire leur propre énergie verte et de la partager au sein d’un réseau Internet national de l’énergie. L’argent sera d’abord affecté à la modernisation et l’optimisation du réseau électrique afin de le rendre capable de faire circuler intelligemment des « centaines de millions de kilowatts d’énergie propre ».

La Chine est le premier consommateur d'énergie au monde. Crédits : BASD
La Chine est le premier consommateur d'énergie au monde. Crédits : BASD

Jeremy Rifkin. Crédits : Adobe of Chaos
Jeremy Rifkin. Crédits : Adobe of Chaos
Le premier pollueur du monde peut-il être à l’avant-garde de l'économie verte ? Un récent rapport de l'Agence Internationale de l'énergie le laisse à penser. Il y a quelques mois, Jemery Rifkin jugeait pour sa part la Chine capable d’une telle mutation. « La Chine est tiraillée entre deux directions. D’un coté, elle est le plus grand consommateur d’énergie et producteur de Co2 de planète. De l’autre, la Chine est aussi le premier fabricant d’éoliennes et de panneaux solaires au monde (…) Le peuple chinois doit désormais se demander à quoi leur pays doit ressembler dans vingt ans et agir en conséquence. »

Dès l'année dernière, le Times rapportait que les 24 hauts dirigeants du "Politburo" avaient lu Rifkin et en discutaient. Environ 380 000 exemplaires de son livre, La troisième révolution industrielle. Comment le pouvoir latéral va transformer l'énergie, l'économie et le monde seraient en circulation en Chine selon l'intéressé.







RETROUVEZ WE DEMAIN SUR
VOTRE TABLETTE OU MOBILE





@WeDemain Tweets
WE DEMAIN : La Louve, le supermarché parisien dont les clients seront les patrons http://t.co/9WEvAdK9mc @LouveCoop http://t.co/y1AyexC4Re
Lundi 22 Décembre - 11:51
WE DEMAIN : Cette startup veut relever le défi du train supersonique « Hyperloop » d'ici 10 ans ! http://t.co/4d6oSeruC1 http://t.co/4cf8E9ROwf
Dimanche 21 Décembre - 16:10
WE DEMAIN : @pdupuy3 Ca pourrait… on vous joint comment ? On nous dit que vous êtes absents au bureau :)
Vendredi 19 Décembre - 15:39
WE DEMAIN : Vélomnibus, le bus écolo dont vous êtes le moteur : http://t.co/twSMhwmwuS http://t.co/zyOOTB76wq
Vendredi 19 Décembre - 14:55