La France promet 2 milliards d'euros pour les énergies vertes en Afrique

I Publié le 1 Décembre 2015


(Crédit : capture d'écran/ vidéo de France 24)
(Crédit : capture d'écran/ vidéo de France 24)
[Repéré sur France 24]

Lors d'un sommet avec des dirigeants africains, en marge de la COP21, François Hollande a promis, mardi 1er décembre, deux milliards d'euros à l'Afrique d'ici 2020 pour développer des énergies renouvelables.

"Muraille verte" contre la désertification au Sahel, préservation du lac Tchad et du fleuve Niger... "La France veut montrer l'exemple", montrer qu'elle n'est pas simplement "le soutien aux forces africaines qui doivent assurer la sécurité du continent", a assuré le chef de l'État. 

Rappelant que l'aide française à la lutte contre le changement climatique sera portée de 3 à 5 milliards d'euros par an d'ici à 2020, François Hollande a souligné qu'"une part très substantielle de l'effort bénéficiera à l'Afrique et notamment à l'électrification du continent, sans même attendre 2020". "La France consacrera 6 milliards d'euros entre 2016 et 2020" à l'électrification du continent, a insisté le chef de l'État français.

Pour lutter contre la désertification et les effets du dérèglement climatique, Paris triplera progressivement ses engagements bilatéraux en Afrique pour atteindre un milliard d'euros par an en 2020, une aide qui ira en particulier à la muraille verte, au fleuve Niger et au lac Tchad. Et de rappeler que dernier n'est plus menacé d'abord de disparition mais par la pollution liée à l'agriculture et aux hydrocarbures.

Lire la suite de l'article.
 


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE