wedemain







WE DEMAIN : Une autoroute fluo écolo se prépare aux Pays-Bas et préfigure la route intelligente de demain http://t.co/APWNAKSGLM http://t.co/82ryIfqpUH
Jeudi 17 Avril - 12:50
WE DEMAIN : BHV, Leroy-Merlin, La Poste... Comment les marques s'emparent de l'impression 3D : http://t.co/zAoDyCL0oT http://t.co/CqLbMI1xJR
Mercredi 16 Avril - 16:39
WE DEMAIN : L'économie collaborative est au @OuiShareFest : 3jours de conf, co-création et bonne humeur! http://t.co/VHna7diYh6 http://t.co/zU2sDnr4nM
Mardi 15 Avril - 16:21
WE DEMAIN : En 1965, Claude Lorius prophétisait le réchauffement. 50 ans après, il nous alerte encore... http://t.co/QQOtzh6XxC http://t.co/RA2OUfGPCi
Mardi 15 Avril - 13:37
WE DEMAIN : @Unsacsurledos Ce n'est pas le projet de notre journaliste @Come_Bastin mais celui de Baptiste Dublanchet !
Lundi 14 Avril - 16:38
WE DEMAIN : Contre le gaspillage alimentaire, il veut traverser l'Europe à vélo sans acheter à manger ! http://t.co/65dwVupsHD http://t.co/vsyZAAf6bp
Lundi 14 Avril - 13:26

Le Big data, c'est 24 quintillions de tweets !

Rédigé par le Lundi 22 Avril 2013 à 17:57 | Lu 7960 fois

2,8 zettabits de données digitales ont été créés ou répliqués en 2012. Ce chiffre vous dépasse ? Normal. Une infographie publiée par Wired permet de mieux saisir et comparer les raisons d'une telle explosion : les e-mails, Facebook et Google en tête.


En 2012, les requêtes Google ont généré plus de 97 000 terabits de données, les contenus Facebook 182 000 et les e-mails professionnels, près de 3 millions ! Et nos tweets ? Une goutte d'eau ! 19 terabits, soit 160 000 fois moins que nos courriers électroniques.

Hors de portée de la capacité d'abstraction de nos cerveaux, ces chiffres font l'objet d'une infographie comparative à découvrir sur le site de Wired. Une façon d'apréhender simplement quelques unes des principales causes de ce qu'on nomme le "Big Data" : l'explosion, au cours des deux denières décénies, du volume de données digitales collectées et stockées. Crées ou répliquées par nos ordinateurs, tablettes, smartphones et désormais par nos objets, ces données ont atteint en 2012 le volume record de 2,8 zettabits (ou sextillion d'octets), soit l'equivalent de... 24 quintillions de tweets !