Le modafinil, ce médicament anti-sommeil qui pourrait booster votre cerveau

Par I Publié le 7 Septembre 2015

Une étude publiée fin août confirme les effets positifs d'un médicament longtemps suspecté d'augmenter les capacités cérébrales. Initialement conçu pour lutter contre la fatigue chronique, son utilisation à des fins de dopage par des étudiants et des hackers annonce de nouveaux débats éthiques sur l'augmentation de l'être humain.


Et s'il suffisait de prendre une pilule, comme Bradley Cooper dans le film Limitless, pour devenir subitement plus intelligent ? Ce scénario ne relèvera peut-être bientôt plus de la fiction. Une étude publiée fin août dans la revue European Neuropsychopharmacology confirme ce que nombre de bio hackers suspectaient déjà.

Le Modafinil, cette drogue conçue pour permettre aux personnes souffrant de narcolepsie ou de fatigue chronique de rester éveillées, se révèle être un dopant intellectuel ("smart drug" en anglais). Sa consommation accroît l'attention, améliore la capacité à apprendre et mémoriser, augmente la capacité à résoudre des problèmes, et développerait même l'esprit créatif.


Aucun effet indésirable

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs des universités d'Oxford et Harvard ont synthétisé les résultats de 24 études produites entre 1990 et 2014 sur les effets de ce médicament sur des personnes ne souffrant d'aucun troubles du sommeil.

"Le Modafinil mérite probablement le titre de premier agent 'nootropique ' validé scientifiquement" , estime Anna-Katharine Brem, co-auteure de l'étude.

De plus, contrairement à d'autres molécules semblables comme l'Adderral ou le Ritalin, le Modafinil ne présenterait pratiquement aucun effet indésirable ou risque d'addiction. Seules conséquences négatives observées sur les patients témoins lors des tests : un léger mal de tête et des nausées, mais dans des proportions similaires entre le groupe prenant le placebo et celui absorbant le véritable médicament.


Débat éthique

Les médecins mettent cependant en garde sur de possibles effets à long terme, sur lesquels aucune information n'est disponible : "Il serait difficile d'obtenir une approbation éthique pour de tels tests", explique le docteur Brem dans son étude, tout en les appelant de ses vœux. Pour Peter Morgan, docteur à la faculté de médecine de Yale, il est cependant probable que les effets de ce médicament s'estompent lors d'une consommation régulière, comme pour la caféine ou la nicotine.

Face à ces résultats, les médecins en appellent à un débat public sur les conséquences de tels médicaments.

 

"Nous ne disons pas 'prenez cette pilule et votre vie sera meilleure' - sa prescription n'est d'ailleurs pas autorisée aux personnes en bonne santé – mais il est temps pour qu'un débat public s'interroge sur comment intégrer les techniques d'amélioration cognitives dans nos vies. Nous devons explorer les aspects éthiques. Et les scientifiques, les politiciens et le public doivent être impliqués."


Si le Modafinil n'est autorisé que sur prescription, sa vente au marché noir s'est cependant déjà développée sur Internet. Notamment face à la demande des étudiantsQuels que soient ses circuits de distribution, ce médicament pourrait n'est que le premier d'un nouveau genre...

Jean-Jacques Valette
Journaliste à We Demain
@ValetteJJ



Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE