Le projet Calm, l’"Airbnb des réfugiés" bientôt en France

Par I Publié le 1 Septembre 2015


(Crédit : Singa)
(Crédit : Singa)
[Repéré sur La Vie]

"Le projet Calm est une sorte de Airbnb, mais adapté aux réfugiés" , explique Alice Barbe, cofondatrice de l'association Singa. Créée en 2012, celle-ci accompagne dans leur intégration des réfugiés ayant obtenu leur titre de séjour. Elle propose des cours de français, des activités culturelles et sportives, mais aussi un soutien aux projets professionnels de centaines de réfugiés.

À la rentrée prochaine, Singa mettra en place le dispositif "Comme à la maison" pour mettre en relation sur Internet des familles ayant une chambre disponible et des migrants. Un moyen de pallier le manque de place dans les centres d'accueil pour les demandeurs d'asile (Cada) ou dans les centres provisoires d'hébergement (CPH) ; mais une possibilité, aussi, pour les bénéficiaires, de s'épanouir, d'échanger et d'apprendre les codes culturels français. Ce type d'accueil existait déjà, mais de façon très ponctuelle.

Foday Janneh, Sierra-Léonais de 29 ans, a ainsi été hébergé dans la famille de son patron pendant trois mois en 2013. Il en garde un très bon souvenir. "Je leur ai appris des choses sur l'Afrique, sur mon pays. J'ai aussi cuisiné pour eux, et en retour j'ai appris la culture française et des recettes", raconte l'étudiant en comptabilité, qui rend toujours visite à cette famille. Le projet Calm a déjà suscité l'intérêt de plusieurs hôtes potentiels. Ils devront signer une charte de valeurs avec leur "invité" et suivront une demi-journée de formation.

Lire la suite de l'article.


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE