Les Berlinois bientôt maîtres de leur énergie ?

I Publié le 7 Décembre 2012


Fondée en décembre 2011, la coopérative "Energie citoyenne Berlin" - ou BEB (Burger Energie Berlin) - vise à faire participer une majorité d'habitants de la capitale allemande et ses alentours à la gestion et à la production d'énergies renouvelables. 
Présidée par Peter Masloch, la BEB n'a cessé de recueillir des fonds pour acquérir, à court terme, la gestion et la distribution d'électricité.

Le contrat d'exploitation du réseau actuel par la société Vattenfall s'achève le 31 décembre 2014. Pour la coopérative, qui refuse de s'allier aux grands distributeurs allemands, c'est l'occasion de postuler à la gestion du réseau Berlinois et de répondre au nouvel appel d'offre qui sera lancé début 2013.

Le réseau, qui alimente environ 2,2 millions de foyers, génère aujourd'hui un bénéfice annuel d'environ 150 millions d'euros. Peter Masloch souhaiterais que cette manne profite à l'économie régionale. Il précise que la capitale et ses environs auraient tout à y gagner, tant au niveau écologique qu'économique. Il explique sa démarche :
 "Tous les citoyens qui en ont les moyens sont invités à prendre des parts dans la coopérative dans le but de racheter le réseau. Nous avons déjà levé plus d'un million d'euros"
Pour un minimum de 500 euros, n'importe quel citoyen allemand peut acquérir des parts et peut exprimer sa voix lors des assemblées générales afin que les plus gros investisseurs ne s'emparent pas du projet. Elvira Munster, spécialiste de la communication d'entreprise et du marketing à Berlin, compte par exemple acquérir 5 parts dans la coopérative. Si le projet va à son terme, elle comptera parmi les citoyens détenteurs et gestionnaires d'une partie du réseau d'énergies renouvelables de la capitale allemande et de sa région.

Pour en savoir plus sur ce projet : génération solidaire d'arte-initiative.


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE