Les politiques sont "incapables d'apporter des solutions efficaces" selon 2 Français sur 3

Par I Publié le 17 Mars 2016

C'est ce que révèle un sondage réalisé par Harris Interactive pour le nouveau mouvement citoyen "Le Réveil de la France". Plus de huit sondés sur dix se disent en outre favorables à une démocratie "collaborative".


Plus de huit Français sur dix sont favorables à une démocratie "collaborative". C’est ce que révèle mi-mars un sondage réalisé par Harris Interactive pour Le Réveil de la France (LRF), un nouveau mouvement citoyen créé en juin 2015, suite aux attentats de janvier.

Ses deux fondateurs, Sébastien et Nicolas Taupin, sont originaires de Chatou (Yvelines). Ingénieurs de formation, ils se disent directement inspirés de la démarche du mouvement espagnol Ciudadanos : créer un système "où chaque citoyen peut proposer ses idées sans intermédiaire, c'est-à-dire sans délégation de pouvoir à des spécialistes, experts ou représentants politiques."

À en croire les résultats du sondage qu'ils ont initié, un tel système de démocratie "directe", répond aux attentes de deux Français sur trois. Les sondés sont 66 % à estimer que les hommes politiques sont "incapables d'apporter des solutions efficaces aux problèmes que connaissent actuellement la France et les Français" et à faire davantage confiance "aux citoyens".  Ce, quel que soit leur âge ou leur tendance politique.


Ce que les Français pensent des mouvements citoyens, selon le sondage (Crédit : LRF)
Ce que les Français pensent des mouvements citoyens, selon le sondage (Crédit : LRF)
Réalisée entre le 23 février et le 25 février sur un échantillon de 1015 personnes âgées de 18 ans minimum, l'enquête confirme ce que d'autres avaient déjà révélé : une "crise de confiance" des Français envers leurs élus. Une crise encore plus aigüe chez les jeunes séniors et les sympathisants du Front de Gauche : 84 % des 50-64 ans et 91 % des électeurs d'extrême gauche partagent ce même constat.

Pour remédier à ce manque de confiance, tous attendent du prochain Président de la République qu'il respecte en priorité les "promesses formulées" (59 %), "l'intérêt général des Français" (58 %) et "la transparence dans la prise de décisions" (41 %). Ils sont également 39 % à attendre de lui qu'il laisse davantage de place à la "participation des citoyens".

Des attentes auxquelles Le Réveil de la France entend répondre en se faisant le porte-parole de ces mêmes revendications citoyennes. Deux-mille personnes y auraient déjà adhéré.


 


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE