"Les villages 20 minutes"

I Publié le 6 Décembre 2012


Rex Burkholder, responsable des transports à Portland (Oregon, USA). Source : flickr.com
Rex Burkholder, responsable des transports à Portland (Oregon, USA). Source : flickr.com

En permettant de parcourir de grandes distances, l’automobile a repoussé les limites de la ville, dispersant ainsi ses activités. Non sans conséquences néfastes sur le plan social et environnemental... Pour enrayer cela, Rex Burkholder, en charge des transports de la ville de Portland, sur la côte Ouest des États-Unis, a imaginé le concept des "Villages 20 minutes". Le principe est simple : rendre accessible toutes les services essentiels (alimentation, écoles, médecins...) en moins de 20 minutes à pieds, en vélo ou en transport en commun.
 
La journaliste Roxanne Crossley était présente au sommet international "Villes et changement climatique" de Bogota, qui s'est déroulé du 19 au 21 novembre dernier. Elle explique sur goodplanet comment ces villages pourraient s'organiser au sein des territoires urbains et péri-urbains.
"L’idée est d’envisager la ville comme un regroupement de villages autonomes où les habitants possèdent et partagent leur "village" tout en conservant le sentiment de faire parti de la ville."

Au cours du sommet, Rex Burkholder a estimé qu'un tel système pourrait redonner leur chance à tous les territoires.
"Désenclaver les banlieues, pauvres comme riches, est un enjeu crucial d’urbanisation"

À Portland, la mobilité urbaine fait depuis 10 ans l'objet d'un travail qui porte ses fruits. Entre 1994 et 2011, le nombre d’usager de la route a diminué de 10%, le nombre de voyages uniques en transport en commun a augmenté de 80% et le nombre de cyclistes a augmenté de 200% ! Ou comment agir sur la résilience urbaine, tout en favorisant les échanges sociaux.


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE