Myo : un "brassard télécommande" pour contrôler pc et tablettes

I Publié le 16 Juillet 2014

Conçu au Canada, ce brassard permet de contrôler divers programmes à distance en faisant des gestes simples. L'objet mesure l’activité musculaire des avant-bras et des doigts pour une interaction totale avec n’importe quel support électronique.


Le brassard Myo permet de contrôler un ordinateur, une tablette, un smartphone, une console, un drône ou un robot © Thalmic Labs
Le brassard Myo permet de contrôler un ordinateur, une tablette, un smartphone, une console, un drône ou un robot © Thalmic Labs
Myo est sur le point de ringardiser tous les systèmes de reconnaissance des mouvements. Ce brassard à passer autour du bras, conçu par la start-up canadienne Thalmic Labs, est équipé de huit capteurs qui détectent le courant électrique produit par l’activité musculaire de l’avant-bras. Plus besoin de caméras : le brassard comprend le geste et l’intention en analysant la tension et les contractions des muscles. Il transmet ainsi des ordres à un ordinateur, une tablette ou une télévision par Bluetooth. Doté d'une autonomie de plusieurs jours, selon les constructeurs, l'objet est d’ores et déjà disponible en pré-commande, pour à peine plus de 100 €, mais ne sera expédié qu’à l’automne 2014. 

« Nous construisons le futur de l’interaction homme-ordinateur »

Le brassard est vendu avec une bibliothèque de commandes/mouvements préprogrammées. Il est par exemple possible de monter le volume sur iTunes en tournant le poing vers le haut, ou de double-cliquer sur un lien en claquant des doigts. La start-up qui l'a conçu compte cependant sur les développeurs pour étoffer la gamme de manipulations reconnaissables par le brassard. Un kit de développement et des API open source ont été mis en ligne pour qu’ils puissent travailler sur quatre systèmes d’exploitation compatibles : Windows, Mac, Androïd et IOS.

Les premiers tests ont convaincu la presse spécialisée. Les possibilités, notamment pour jouer à la console, ont impressionné la rédaction de Digital Trends : « Nous avons été épatés par la démonstration que les fondateurs, Stephen Lake et Aaron Grant, nous ont donné. Ils ont joué à Call of Duty en utilisant deux brassards pour dicter les mouvements du joueur. La réactivité était magnifique. Lorsque Aaron déplaçait ses bras, tournait son corps, ou pressait doucement son doigt sur la gâchette, l’action correspondante était instantanément reproduite à l’écran ! » Les développeurs du bracelet prédisent, de leur côté, un avenir radieux à leur joujou : « Nous construisons le futur de l'interaction homme-ordinateur », confiait un porte-parole de la société au Huffington Post.


Elisabeth Denys 
Journaliste web / We Demain  
@ElissaDen


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN


DÉCOUVREZ WE LIFE PAPIER by WE DEMAIN LA REVUE




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE