wedemain







WE DEMAIN : Une autoroute fluo écolo se prépare aux Pays-Bas et préfigure la route intelligente de demain http://t.co/APWNAKSGLM http://t.co/82ryIfqpUH
Jeudi 17 Avril - 12:50
WE DEMAIN : BHV, Leroy-Merlin, La Poste... Comment les marques s'emparent de l'impression 3D : http://t.co/zAoDyCL0oT http://t.co/CqLbMI1xJR
Mercredi 16 Avril - 16:39
WE DEMAIN : L'économie collaborative est au @OuiShareFest : 3jours de conf, co-création et bonne humeur! http://t.co/VHna7diYh6 http://t.co/zU2sDnr4nM
Mardi 15 Avril - 16:21
WE DEMAIN : En 1965, Claude Lorius prophétisait le réchauffement. 50 ans après, il nous alerte encore... http://t.co/QQOtzh6XxC http://t.co/RA2OUfGPCi
Mardi 15 Avril - 13:37
WE DEMAIN : @Unsacsurledos Ce n'est pas le projet de notre journaliste @Come_Bastin mais celui de Baptiste Dublanchet !
Lundi 14 Avril - 16:38
WE DEMAIN : Contre le gaspillage alimentaire, il veut traverser l'Europe à vélo sans acheter à manger ! http://t.co/65dwVupsHD http://t.co/vsyZAAf6bp
Lundi 14 Avril - 13:26

[Photoreportage] Yes we camp ! : Marseille à l'heure collaborative

Rédigé par le Lundi 23 Septembre 2013 à 14:13 | Lu 2434 fois

Tout au long du printemps et de l'été 2013, Marseille accueillait un camping collaboratif où chacun était amené à participer à la vie de la communauté selon ses compétences. Wedemain.fr retrace en photos cette expérience collaborative.


[Photoreportage] Yes we camp ! : Marseille à l'heure collaborative
Imaginé à l’occasion de Marseille capitale de la culture, Yes We Camp est un camping alternatif, qui a ouvert de mai à septembre 2013. Architecture innovante, système écologiques, workshop participatifs… L’occasion d’expérimenter un mode de vie collaboratif et quasi autonome sous le soleil de Provence. On pouvait y faire du théâtre ou du canoë, on pouvait s'y balader parmi les plantes du potager - dont certaines twittent quand elles ont soif - ou s’essayer au Yoga acrobatique au bord de l’eau. Et le soir venu, profiter d’un DJ set ou d’un film d'Emir Kusturica projetté en 35mm.
 
Yes We Camp fonctionne grâce à la participation active de tous ceux qui veulent y séjourner. Les bricoleurs y ont monté des capteurs solaires pour produire de l’eau chaude et tenu un stand de réparation de vélo. Les architectes y ont mis au point un hôtel modulaire constitué de palettes et d’échafaudages. Ceux qui ont la main verte pouvaient se consacrer à la permaculture, production agricole soutenable qui laisse la plus grande place possible à la nature sauvage. Chacun y trouvait naturellement sa place selon l'investissement qu'il y fournissait, sur le mode de la « do-ocratie ». Y sont passés : des locaux, des étrangers, des artistes, des ingénieurs, Radio Nova et les jeunes de l’université d’été d’Europe-Écologie-Les Verts...

Financé sur la plateforme de crowdfunding Kisskissbankbank, l’événement a pris place sur le site où l’on fabriquait les blocs de béton pour les digues de Marseille, en lisière de la ville de l’Estaque,, dans un quartier de Marseille tantôt tranquille, tantôt plus agité. Durant plusieurs mois, la vie s’y est écoulée paisiblement, en harmonie avec les habitants du quartier qui, à travers une petite boutique ou des concerts de musique berbère, ont participé aux festivités. Une expérience communautaire réussie, appelée à se renouveler peut être pour MONS 2015 en Belgique ou encore en 2016 à Rio, parallèlement aux Jeux Olympiques.

Crédits Aurélien Dailly / @dailylaurel. Découvrez l'ensemble de ses photos sur son site .