wedemain







WE DEMAIN : BHV, Leroy-Merlin, La Poste... Comment les marques s'emparent de l'impression 3D : http://t.co/zAoDyCL0oT http://t.co/CqLbMI1xJR
Mercredi 16 Avril - 16:39
WE DEMAIN : L'économie collaborative est au @OuiShareFest : 3jours de conf, co-création et bonne humeur! http://t.co/VHna7diYh6 http://t.co/zU2sDnr4nM
Mardi 15 Avril - 16:21
WE DEMAIN : En 1965, Claude Lorius prophétisait le réchauffement. 50 ans après, il nous alerte encore... http://t.co/QQOtzh6XxC http://t.co/RA2OUfGPCi
Mardi 15 Avril - 13:37
WE DEMAIN : @Unsacsurledos Ce n'est pas le projet de notre journaliste @Come_Bastin mais celui de Baptiste Dublanchet !
Lundi 14 Avril - 16:38
WE DEMAIN : Contre le gaspillage alimentaire, il veut traverser l'Europe à vélo sans acheter à manger ! http://t.co/65dwVupsHD http://t.co/vsyZAAf6bp
Lundi 14 Avril - 13:26
WE DEMAIN : RT @Jlainepradines: Le Comptoir des héros c'est demain avec @labyrinthemag @WeDemain @ecoloinfo @SayYess @USBEKetRICA @soon_x3 #EcoCollab h…
Lundi 14 Avril - 13:24

Quand les robots apprennent aux enfants à coder

Rédigé par le Lundi 16 Décembre 2013 à 15:30 | Lu 1701 fois

Une entreprise américaine a mis au point de petits robots à la programmation intuitive, pour familiariser les plus jeunes avec le code informatique.


Yana et Bo, les deux androïdes
Yana et Bo, les deux androïdes
On peut désormais commencer à coder dès 5 ans. Alors que les « codings goûters  » se multiplient à travers le monde, l’entreprise Play-i commercialise des robots programmables, qui visent à familiariser les plus jeunes avec le langage informatique. Dites bonjour à Yana & Bo, les premiers robots professeurs de code. Ces petits androïdes ronds et colorés fonctionnent grâce à une application accessible sur Smartphone ou tablette. Une interface intuitive, à mille lieux des lignes rebutantes de 0 et de 1. L'application utilise Scratch, un langage informatique simplifié développé par le MIT de Boston, spécialement pour les tout petits.
 
Lorsque le robot sort de son emballage, il n’est pas doué pour grande chose. Mais grâce à des fonctions élémentaires, les enfants peuvent enrichir ses réactions et complexifier son comportement. Ainsi, la fonction « if » (si), permettra d’indiquer à l’androïde que faire lorsqu’il butte sur un obstacle ou détecte un objet. Il est possible d’apprendre aux automates à se déplacer dans l’espace, ramener des objets grâce à un bras, se reconnaître entre eux, etc. Pas de quoi, donc, transformer un bambin en authentique hacker avec ce « robot de compagnie », mais assez pour l’habituer aux logiques de la programmation informatique.
 
[Vidéo] Spot de présentation de Yana & Bo

Babycodeurs

C’est pour remédier au déficit de pédagogie sur la question aux États-Unis que Vikas Gupta, PDG d’I-Play, a imaginé Yana & Bo. « En Estonie on apprend le code dès l’école primaire. Au Vietnam et en Chine, la programmation est inscrite dans tous les cursus lycéens » explique-t-il, « de plus en plus de pays investissent donc du temps et de l’argent pour former les générations futures à ce savoir de plus en plus incontournable. »
 
« Le code informatique est un esperanto numérique pour le monde de demain », écrivions nous dans le dernier numéro de We Demain. C'est pourquoi de plus en plus de parents souhaitent l'apprendre à leurs enfants le plus tôt possible. En témoigne le succès du financement participatif de Yana & Bo. Lancé début octobre, il a permis de collecter 1,4 million de dollars en trois jours. Près de six fois l’objectif escompté ! Les premiers robots seront expédiés durant l’été 2014 et les réservations s’arrachent déjà sur le site officiel. Comptez 59 à 169 dollars pour en mettre un entre les mains de votre progéniture.