Sano, le capteur à glucose qui pourrait révolutionner vos repas

I Publié le 25 Juin 2015

La start-up qui le produit vient de lever 9 millions d'euros qui permettront de le commercialiser et à prix bon marché. L'objectif : permettre au plus grand nombre de mesurer instantanément son taux de glucose sans douleur.


(Crédit : Holgi / Pixabay)
(Crédit : Holgi / Pixabay)
Voici un capteur relié à une application mobile qui vous renseigne en temps réel sur votre taux de glucose vous permettant d'adapter votre alimentation en fonction. L'invention de Sano Intelligence en est encore au stade du prototype, mais la start-up américaine vient de lever 9 millions d'euros (10,25 millions de dollars) auprès de True Ventures et Intel Capital, qui serviront à assurer la mise en commercialisation du produit, prévue pour 2016.
 
“Le glucose est le carburant de votre corps, et son niveau dans le sang est un très bon indicateur. Il peut vous renseigner sur le meilleur moment pour manger, le type d'aliments et la quantité idéale”, affirme Ashwin Pushpala, ingénieur biomédical et fondateur de Sano.

Comme l‘explique le New York Times, le capteur Sano est conçu sur le modèle du patch, contrairement aux dispositifs traditionnels de mesure glycémique, équipés d'une aiguille. Une fois appliqué sur la peau, il analyse la composition sanguine et transmet les résultats à une application smartphone ou tablette. Si cette innovation est adressée en premier lieu aux diabétiques, Ashwin Pushpala a l'intention de révolutionner la diététique en faisant de Sano un objet du quotidien utilisé par tous.
 
“Selon nous, les calories ne constituent probablement pas un bon instrument de mesure. À la fin de la journée, celles-ci peuvent provenir d'un tas de choses différentes, mais la mesure la plus importante est la concentration de ces choses dans votre corps”, explique Ashwin Pushpala.

Alors que le coût de conception d‘un de ces patchs est de 2 dollars, Ashwin Pushpala compte sur cette levée de fonds pour les commercialiser à un tarif bon marché, non encore révélé.

Si la possibilité de mesurer en temps réel un paramètre corporel de plus ravira certains, la question de l‘utilisation des données recueillies par l‘application, encore en suspens, ne manquera pas de susciter le débat.

Jean Duffour
Journaliste à We Demain
@JeanDuffour


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE