wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

Skis, guitare, perceuse... Cessez d'acheter grâce aux bibliothèques d'objets

Plutôt que d’emprunter des livres comme dans une bibliothèque traditionnelle, les bibliothèques d’objets proposent d’emprunter des objets : une perceuse, un mixeur, un vélo…

Par I Publié le 7 Mars 2019


Dans les bibliothèques d'objets, on trouve du matériel de cuisine, de camping, des outils de bricolage, des appareils photo ou encore des instruments de musique ! (Crédit : La Manivelle)
Dans les bibliothèques d'objets, on trouve du matériel de cuisine, de camping, des outils de bricolage, des appareils photo ou encore des instruments de musique ! (Crédit : La Manivelle)
Vous êtes en pleins travaux, besoin urgent d’une perceuse ? Et si vous vous rendiez à la bibliothèque en emprunter une ? Les bibliothèques d’objets se développent de plus en plus à travers le monde.
 
Elles fonctionnent comme des bibliothèques traditionnelles, sauf qu’au lieu de prêter des livres, elles prêtent des outils de jardin ou de bricolage, du matériel de camping, des appareils électroménagers, des instruments de musique… Tout type d’objets qui prennent de la place et que l’on n’a pas l’occasion d’utiliser souvent.

Utiliser les objets durant toute leur durée de vie

La dernière a ouvert en janvier à Genève, en Suisse. Baptisée La Manivelle, elle propose un catalogue de plus de 200 objets.
 
La Manivelle est une coopérative. Pour pouvoir y emprunter des objets, il faut d’abord en devenir membre en versant une part sociale de 100 francs suisses (environ 88 euros, remboursables en cas de départ), ce qui donne également accès aux prises de décisions au sein de la coopérative. Chacun a son mot à dire.
 
Ensuite, deux choix d’abonnements sont possibles : une carte d’emprunt de 10 objets (pour 50 CHF, environ 44 euros) ou un abonnement à l’année illimité (pour 100 CHF, 88 euros). La coopérative organise également des ateliers pour apprendre à coudre, s’initier à la sculpture sur bois ou découvrir l’Acroyoga.
 
Tous les objets disponibles dans la bibliothèque de La Manivelle proviennent de dons de la communauté ou ont été achetés en seconde main. L'objectif : "Rendre justice à toutes les ressources naturelles investies dans la production des objets en utilisant ces derniers à leur plein potentiel", expliquent les fondateurs sur leur site. Les équipes s’occupent aussi de réparer les objets en cas de besoin.
 
Dans les mois à venir, l’équipe de La Manivelle espère pouvoir proposer la livraison des objets, grâce à un vélo-cargo.

En France, il existe une bibliothèque d'objets à Nantes : La Boutique du Partage. (Crédit : Nous and Co)
En France, il existe une bibliothèque d'objets à Nantes : La Boutique du Partage. (Crédit : Nous and Co)

Beaucoup d’exemples dans le monde

Ces Genevois ne sont pas les seuls à proposer ce service. En Amérique du Nord, il existe déjà plusieurs dizaines de lieux similaires. Une carte interactive permet de localiser de nombreuses bibliothèques d'objets à travers le monde.
 
Plus proche de chez-nous, les Nantais de l’association Nous and Co ont créé leur bibliothèque d’objets en novembre 2018 : La Boutique du Partage. Dans cette bibliothèque, les adhérents peuvent aussi avoir recours au troc et échanger leurs objets. 
 
Des initiatives qui permettent de faire des économies et d’éviter le gaspillage. Pourquoi, en effet, posséder un objet, dont l’utilité au quotidien est proche de zéro ?




[INFO PARTENAIRE]
Envie d'en savoir plus sur la maison de demain, d'explorer les nombreuses mutations qui parcourent le monde de l'habitat, de mettre en place des solutions pour mieux vivre chez soi ?



wedemain.fr sur votre mobile