Thalès veut envoyer des drones-zeppelins dans la stratosphère

Par I Publié le 23 Mars 2014

Le constructeur aérospatial travaille sur un dirigeable futuriste capable de se maintenir seul à haute altitude durant un an. Il sera utilisé pour la surveillance terrestre et comme relai de télécommunications.


À mi-chemin entre Jules Verne et Gravity. Thalès Alenia Space planche sur un concept de zeppelin spatial géant baptisé « Stratobus  ». Ces dirigeables longs de 100 mètres et larges de 37 s’élèveraient grâce au gaz hélium, plus léger que l’air, pour évoluer à 20 000 mètres au dessus de nos têtes, dans la stratosphère.

Entre drone et satellite
 
Le Stratobus combinera les avantages d’un satellite (position fixe par rapport au sol) et d’un drone (basse altitude pour mieux voir le sol, coût de lancement moindre). Cette altitude intermédiaire lui permettra de remplir des missions de cartographie et de surveillance terrestre (piraterie, braconnages, trafic maritime, dégazages sauvages). De quoi aider, peut-être, à retrouver le Boeing disparu. Il pourrait aussi servir de relai de télécommunication pour créer ou améliorer le réseau mobile sur une zone donnée, notamment lors des opérations militaires ou des grands rassemblements.

Le mastodonte s’élèvera à partir du sol en dix heures, et sans pilote. Il se maintiendra fixe par rapport au sol, grâce à des moteurs à hélices et aux données de son GPS. Cette « plateforme stratosphérique autonome », selon les mots du constructeur aérospatial, sera capable de transporter 200 à 300 kilos de matériel électronique pendant un an. Des cellules photovoltaïques souples tapisseront son enveloppe pour fournir une puissance électrique de 4 kW.
 
Les ingénieurs de Thalès doivent encore néanmoins résoudre quelques défis technologiques. Le dirigeable devra résister aux effets destructeurs des rayons ultraviolets qui sévissent à cette hauteur, et embarquer une pile à combustible assez performante pour l’alimenter durant la nuit. Thalès espère construire un prototype de ce zeppelin spatial d’ici 5 ans.

Thalès veut envoyer des drones-zeppelins dans la stratosphère




Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE