"Tous dans le bateau de l’Entrepreneurship festival"

Par I Publié le 14 Octobre 2014

Pendant deux jours, 15 projets novateurs menés par des étudiants sont à découvrir à Paris. Maëva Tordo, co-organisatrice de l’événement, présente pour We Demain les objectifs de cette fête de l'entrepreneuriat.


La soirée de l'édition précédente © ESCP Europe
La soirée de l'édition précédente © ESCP Europe

Maëva Tordo chapeaute le festival
Maëva Tordo chapeaute le festival
Maëva Tordo est responsable des incubateurs de la Chaire Entrepreneuriat ESCP Europe et co-organisatrice de l'Entrepreneurship Festival.

Un « festival de l’entrepreneuriat », en quoi ça consiste ?

Pas moins de 15 événements vont se dérouler du 22 au 23 octobre sur des thématiques aussi variées que l’éducation ouverte, l’économie collaborative ou les nouveaux médias. Au programme : des workshops, comme l’événement Dupond & Dupont qui fera travailler ensemble designers et entrepreneurs. Des conférences, comme celle autour de l’analyse de données appliquée au rap français. Des ateliers, comme Justmakeit, qui ravira les « makers » en herbe. Et pour finir, rendez-vous le 23 au soir, pour la grande soirée de clôture avec concerts, DJ, foodtrucks, théâtre… Et un challenge surprise !

[Réduction exclusive sur la soirée grâce au code promo « wedemainshipfest »]
 
Plutôt éclectique ! Finalement, c’est plus l’entreprise en tant qu’esprit qu’en tant que forme juridique qui est valorisée ?
 
C’est le sens du slogan de la soirée : « Get on the ship  » (embarque sur le bateau). Face aux grands défis de notre siècle, il s’agit de « monter dans l’arche de Noé » : de faire preuve d’innovation et de courage pour réinventer et sauver l’ensemble de notre société : alimentation, éducation, journalisme… C’est ce regard créateur et cette attitude entrepreneuriale qu’on veut mettre à l’honneur.
 
Festivals, soirées, coupes… On voit un lexique et des formes de manifestations empruntées au jeu et à la fête envahir le secteur de l'entrepreneuriat chez les jeunes. De quoi témoigne cette « gamification » ?
 
Il s’agit d’abord d’une question d’image. On a trop longtemps associé l'entrepreneuriat à la recherche de profit pur ou à des lignes de comptes sur un tableur Excel. Il est temps de dépoussiérer le secteur et de traduire ce que la démarche entrepreneuriale peut avoir d’enthousiasmante, de courageuse, de novatrice.
 
Mais allons plus loin. Au fond, l'entrepreneuriat est un « jeu de société » au sens propre du terme. J’aime à voir l’entrepreneur comme un artiste qui sculpte la société en exprimant ses talents. En ce sens, il y a dans ce lexique plus qu’une simple stratégie de communication. J’ajoute que les sciences cognitives montrent que l’apprentissage se nourrit de l’émotion et du jeu.
 
Le festival a la particularité d’avoir été monté uniquement par des étudiants et en un mois.
 
Le festival est ouvert à tous les âges, j’insiste là-dessus. Mais il s’agit aussi d’un programme pédagogique pour les étudiants des 5 campus de l’ESCP Europe (NDLR : l’Entrepreneurship festival aura simultanément lieu à Londres, Berlin, Madrid et Turin), mais aussi d’ailleurs : école de design, de journalisme, d’ingénieurs.

Quelques activités de l'édition précédente © ESCP Europe
Quelques activités de l'édition précédente © ESCP Europe
À Paris, 50 étudiants ont collaboré pour lancer ces événements qui feront avancer des sujets qui leur tiennent à cœur. L’idée est que la préparation du festival en elle-même soit une célébration de l’esprit d’entreprise : du pur « learning by doing » !
 
On peut donc s’attendre à ce que ces événements accouchent de projets pérennes ?
 
Dans une précédente édition, LoungeShare a rassemblé designers, ingénieurs et simples curieux autour de la transformation de déchets en mobilier. Résultat : une expo chic et épatante à la Villette et à la MakerFaire. Lounge Share est depuis devenu une véritable entreprise. Il y a aussi eu Robin Food, un projet de récupération d’aliments proches de la péremption, que les supermarchés auraient autrement jetés, pour en faire des plats slowfood et sains. Les étudiants ont commencé en vendant des déjeuners sur le pouce lors d'événements et vont maintenant avoir pignon sur rue. Alors, cette année aussi, guettez les graines de start-up !
 
Envie de monter dans le bateau ? La plupart des événements sont gratuits et We Demain offre une réduction pour la soirée à 30 de ses lecteurs, grâce au code promo « wedemainshipfest »
Réserver ma place pour la soirée Get on the ship.

Propos recueillis par :
Côme Bastin
Journaliste We Demain
Twitter : @Come_Bastin


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE