USA : Green Bank, ville refuge pour les malades du wifi

Par I Publié le 13 Novembre 2014

Pour ne pas perturber le télescope local, les ondes radio, téléphoniques et le Wi Fi son bannies de ce village et de ses environs. Conséquence : la zone est devenue depuis quelques années le refuge des victimes d’hypersensibilité électromagnétique. Un reportage à lire sur Goodplanet.


USA : Green Bank, ville refuge pour les malades du wifi
Les vaches broutent, un pickup passe, le silence retombe. Aucune sonnerie intempestive ne vient troubler la quiétude des rues de Green Bank (Virginie-Occidentale, est). Téléphone portable et wifi y sont interdits, pour le bonheur des « malades » des ondes.

« Si on perd le radiotélescope, on est fichu », indique à l’AFP Charles Meckna, 53 ans, alors qu’il construit un abri de jardin pour sa petite maison, au milieu des bois de ce hameau à 350 kilomètres à l’est de Washington. Ce quinquagénaire originaire du Nebraska (centre) s’est installé là en juillet dernier pour s’éloigner des ondes électromagnétiques qui, dit-il, l’ont rendu gravement malade, et il n’en finit plus de remercier le télescope.

Car Green Bank –143 habitants– et ses environs du comté de Pocahontas, dans les Appalaches, est au coeur d’une « Quiet Zone », une zone de silence radio décrétée officiellement en 1958 pour protéger les installations du « GBT », le « Green Bank Telescope ».

Lire la suite du reportage sur Goodplanet


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE