Collaboratif

Un pont piéton enjambe Rotterdam grâce au crowdfunding

Rédigé le 30 Mai 2013 | Lu 62149 fois


De jeunes architectes ont fait appel au financement participatif pour bâtir un ouvrage au dessus de la voie rapide qui coupait la ville en deux. Une façon de palier la lenteur de la municipalité à mener ce projet attendu de longue date.


DR
DR
Dans le centre-ville de Rotterdam, le quartier de Hofplein a longtemps été baigné par la vie et les rencontres. Le piéton y était roi et les voitures, secondaires... Jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, lorsque, comme dans de nombreuses villes occidentales, une voie rapide, suivie d'une voie de chemin de fer, a coupé la ville en deux. Hofplein s'est retrouvé isolé et de moins en moins attractif.

Depuis plusieurs années déjà, les habitants du quartier réclamaient à la municipalité un pont piétonnier reconnectant leur quartier au centre de Rotterdam. Mais cette promenade, où les citoyens aspiraient à se retrouver sans devoir subir le déferlement des voitures, n'a jamais vu le jour. A la mairie, on misait sur le bon vouloir des promoteurs, en estimant qu'il faudrait 30 ans pour financer un tel projet. Crise économique oblige....

DR
DR
Financement participatif

Pourquoi attendre 2042 pour bâtir un pont qui fait défaut en 2012 ?  En lançant un appel aux dons sur une plateforme de crowdfunding, plusieurs cabinets d'architectes, dont ZUS  (Zones Urbaines Sensibles), se sont réunis autour d'un projet intitulé : « Plus vous donnez, plus long est le pont ». L'alliance est arrivée à ses fins. Mises en vente 25 euros pièce, 1 300 planches de bois ont pu être posées en 2012 grâce à la levée de plus de 100 000 euros. Et ce n'est pas fini. Avec l'aide de nouveaux « crowdfunders », l'ouvrage, qui s'étend aujourd'hui sur 18 mètres, devrait s'étirer vers le centre-ville dans les prochains mois. A terme, il devrait atteindre 350 mètres (soit 17 000 planches, chacune gravée du nom de son souscripteur) et inclure un noyau circulaire surplombant des jardins.


DR
DR
En rendant à Hofplein sa vocation piétonne, le Luchtsingel - « pont aérien » - permettra, espèrent ses concepteurs, d'attirer des commerces, restaurants et espaces culturels. « Cela reconnecte le centre-ville avec les quartiers nord », explique Anushka Wardenaar, du cabinet ZUS, qui entend désormais lancer des projet comparables à Toronto et Vancouver. Pour Kristian Koreman, également membre de ZUS, « c'est une nouvelle réalité. Les gouvernements reculent et la crise économique sévit. Mais les citoyens, eux, n'attendent plus simplement que les choses arrivent. »

En lire plus sur Fast Coexist et The Star (en anglais)




1.Posté par Alessandro M. Lerro le 07/06/2013 17:28
Congratulation for the blog. I am mentioning the case in a book about the legal framework of CrowdFunding, to be published in Italy. Is it possible to have the two big photographs in high resolution format? I would like to put them in the book mentioning the copyright owner and the blog.
Regards
Alessandro M. Lerro

Nouveau commentaire :


À lire dans la même rubrique :
< >

Inscription à la newsletter

Entrez dans We Demain n° 7 !




@WeDemain Tweets
Thierry Taboy : Je fais rarement de la pub mais @WeDemain est l'un des meilleurs mags du moment. Bonne continuation. http://t.co/BMk0Fw8bIv
Jeudi 3 Juillet - 17:58
Patricia Coignard : #FF @WeDemain pour toutes ses sources d'#inspirations #durables !
Vendredi 27 Juin - 09:32
ChaireEEE : Working today with the Fabulous @WeDemain team about an incredible seminar for EVERY @ESCPeurope grande Ecole student http://t.co/9xvWv391Sx
Mardi 24 Juin - 11:26
Eric Morain ن : Lisez l'excellent numéro 7 de @WeDemain . Aperçus ici : http://t.co/A8iOjX2l0i
Mardi 24 Juin - 11:18