[diaporama] À Copenhague, une œuvre de glace contre le changement climatique

I Publié le 29 Octobre 2014

Pendant quatre jours, la capitale danoise accueille Ice Watch, une oeuvre de glace signée Olafur Eliasson. L'objectif est simple : faire prendre conscience de l'urgence climatique.


Depuis le 26 octobre, la place de l'hôtel de ville de Copenhague expose l'oeuvre de l'artiste danois Olafur Eliasson et du géologue Minik Rosling, intitulée Ice Watch (La montre de glace). Douze blocs de glace sculptée sont disposés en cercle, suggérant le cadran de montre. Leur volume total, 100 tonnes, équivaut précisément au volume de glace qui fond chaque centième de seconde dans le monde.


Confrontation directe à la réalité

Pour Olafur Eliasson, seule la confrontation directe avec la réalité de la fonte des glaces peut encore changer les choses. Pour cela, il a importé de véritables morceaux de glace du Groenland. Après leur installation sur la grande place, il invite le public traverser physiquement l'oeuvre: « J'espère que les gens toucheront la glace du Square City Hall et seront touchés par elle. En art, la perception et l'expérience physique sont les pierres angulaires, et elles peuvent aussi être utilisées comme des outils pour créer un changement social », explique l'artiste.


Sortir de l'impasse

Selon l'artiste, les études scientifiques ont beau montrer que « le changement climatique est un fait », « les températures augmentent », « la glace est en train de fondre » et que « le niveau des mers est entrain de monter », elles ne créent pas de déclic. L'œuvre se veut ainsi un coup de pouce à la science, mais aussi un message au monde politique : le site dédié au projet, l'artiste cite l'écologiste Dekila Chungyalpa « à l'heure actuelle, [le discours sur le changement climatique] est uniquement tenu par les politiques et les médias. Il faut que nous sortions de cette impasse où ce sont les gouvernements qui dictent comment et quand ils aborderont la question, parce que, clairement, c'est beaucoup trop faible et trop tard. »


L'Ice Watch était visible à Copenhague du dimanche 26 à ce mercredi 29 octobre. Le temps que l'œuvre éphémère fonde. Quatre jours durant lesquels la capitale danoise accueillait justement une conférence réunissant des groupes d'experts intergouvernementaux sur le changement climatique (IPCC, crée par l'ONU). Ces derniers y préparaient leur cinquième rapport sur les moyens de minimiser le changement climatique.  


À noter : l'artiste Olafur Eliasson parrainera le conclave d'Art of change 21 les 21, 28 et 29 novembre à la Gaité Lyrique (Paris). L'association a voulu rassembler 21 accélérateurs de changement désireux d'agir pour le climat. 

Laura Cuissard
Journaliste 
@faisonsenvie 
 


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE