wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

20 % de notre eau potable finit dans les WC ! Voici trois solutions pour réduire ce gâchis

Par Maëlys Vésir I Publié le 21 Août 2017

En France, chaque cuvette engloutit 30 à 40 litres d'eau potable par jour. Un gaspillage monstre qui pourrait être limité grâce à des systèmes plus respectueux de l'environnement.


Loin de l’image stéréotypée du trou au fond du jardin, les toilettes sèches sont revenus au goût du jour depuis 2009 en France (crédit : Pixabay)
Loin de l’image stéréotypée du trou au fond du jardin, les toilettes sèches sont revenus au goût du jour depuis 2009 en France (crédit : Pixabay)
Chaque seconde, en France, le simple fait de tirer la chasse engloutit 3 171 litres. Soit 100 millions de m3 cube d’eau potable. À chaque utilisation des WC, ce sont six litres d’eau potable qui sont évacués, soit plus de 20 litres par jour et par personne.
 
Dans le même temps, 2,1 milliards de personnes n’ont peu ou pas accès à l'eau potable dans le monde.

Pour limiter le gâchis, il existe des équipements alternatifs. Tour d’horizon.

Les toilettes sèches

Pour ne plus gaspiller d’eau, le plus efficace reste de ne pas en utiliser.

Loin de l’image stéréotypée du trou au fond du jardin, les toilettes sèches sont revenues au goût du jour dès 2009 en France. De plus en plus utilisées dans les festivals et dans l’espace public, elles investissent aussi certaines maisons et caravanes.

La chasse d'eau est remplacée par de la sciure de bois qui recouvre le bac après chaque passage et permet d'absorber les mauvaises odeurs (Crédit : wikimédia)
La chasse d'eau est remplacée par de la sciure de bois qui recouvre le bac après chaque passage et permet d'absorber les mauvaises odeurs (Crédit : wikimédia)
Ces toilettes litières n’ont pas besoin d’alimentation en eau puisque leur utilisateur n'a aucune chasse d’eau à tirer. Une dose de sciure de bois suffit, après chaque passage, pour recouvrir le bac et absorber efficacement les mauvaises odeurs.
 
Plus besoin d’entretenir une fosse septique  – ni d’acheter les produits d’entretien qui vont avec : il suffit de vider régulièrement le contenu des toilettes. De quoi générer un compost utile pour le jardin.


Vous pouvez installer vous-même vos toilettes sèches ou faire appel à des professionnels tels que les Ateliers Ioland, petite entreprise bordelaise qui propose différentes formules pour s'en équiper.

En se lavant les mains, l'eau utilisée permet aussi de remplir la cuvette et d'ainsi recycler les eaux usées. (Crédit : Pinterest)
En se lavant les mains, l'eau utilisée permet aussi de remplir la cuvette et d'ainsi recycler les eaux usées. (Crédit : Pinterest)

Des toilettes à lavabo intégré

Si vous n’êtes pas encore prêt(e) à franchir le pas des toilettes sèches et souhaitez un changement moins "radical", il existe d’autres modèles équipements pour diminuer le gaspillage d’eau.
 
Tout droit venu du Japon, des toilettes 2 en 1 sont arrivées sur le marché français en 2011. Le principe est simple : grâce à un lavabo intégré à leur réservoir, elles réutilisent l'eau du robinet pour la chasse d'eau. Cette formule permettrait d’économiser jusqu’à 50 % d’eau et d'optimiser l'espace par la même occasion.

Ils existent plusieurs modèles de ces toilettes dans le commerce, à partir de 300 euros. Notez que vous pouvez éviter de racheter l'intégralité des WC en investissant uniquement dans la partie lavabo. C'est ce que propose sur son site la start-up française Wici Concept avec ses vasques "adaptables aux WC traditionnels". 

Une chasse d'eau double touche permet de réaliser une économie d'eau de 45 à 60% (Crédit : Le Roy Merlin )
Une chasse d'eau double touche permet de réaliser une économie d'eau de 45 à 60% (Crédit : Le Roy Merlin )

Chasse d'eau à double touche et chasse aux fuites

Pour adapter le volume d'eau nécessaire et ainsi réduire votre facture, vous pouvez également opter pour la classique chasse d'eau double touche, disponible dans le commerce à partir de 30 euros.

N'hésitez pas également à faire la chasse aux fuites qui ne sont pas toujours repérables. Pour ce faire, versez un colorant alimentaire dans le réservoir et attendez de voir si les parois de la cuvette se colorent. Si oui, il y a une fuite. 

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour faire de vos commodités un spot eco-friendly dans lequel vous passerez, mine de rien, plus de trois ans de votre vie ! 
 





[INFO PARTENAIRE]
Découvrez notre nouveau catalogue Inspiration 2019 pour vous donner des idées !



wedemain.fr sur votre mobile