Tech-Sciences

9 dates qui ont marqué l'essor de la reconnaissance faciale

Par Gabriel Thierry I Publié le 24 Février 2020

De l'aéroport d'Orly aux rues de Nice, cette technologie qui vérifie votre identité grâce à votre visage est déjà là. Au point de faire craindre un avenir dystopique, comme en Chine ? De 1964 à nos jours, retour sur son développement mondial.


(Crédit : Shutterstock)
(Crédit : Shutterstock)

Retrouvez plus d'infos sur la reconnaissance faciale et l'interview de Gabriel Thierry, ingénieur en cybersécurité dans We Demain n°29disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne

Des labos à nos téléphones, petite histoire d'une technologie

  • 1964 : Des chercheurs américains, Woodrow Bledsoe, Helen Chan et Charles Bisson, étudient la programmation d’ordinateurs en vue de reconnaître des visages. Ils imaginent une méthode semiautomatique : des opérateurs doivent rentrer dans l’ordinateur une vingtaine de mesures, comme la taille de la bouche ou des yeux.
 
  • 1991 : Premier exemple réussi de technologie de reconnaissance faciale, Eigenfaces, qui utilise la méthode statistique d’analyse en composantes principales, est présenté par Alex Pentland et Matthew Turk, du Massachusetts Institute of Technology.
 
  • 2011 : Tout s’accélère grâce au deep learning, une méthode d’apprentissage automatique s’appuyant sur des réseaux de neurones artifi ciels. C’est l’ordinateur qui sélectionne les points à comparer : plus il est alimenté en images, mieux il apprend.
 
  • 2012 : Un premier outil français de comparaison d’images de visages est testé dans le nouveau fi chier du traitement des antécédents judiciaires (TAJ).
 
  • 2014 : Facebook sait identifier votre visage grâce à son algorithme maison, Deepface. Le réseau social affirme que sa méthode, avec ses 97 % d’efficacité, tutoie les performances de l’oeil humain.
 
  • 2018 : La police chinoise affirme avoir arrêté un suspect grâce à l’utilisation, en direct, de la reconnaissance faciale. L’homme, soupçonné de "crime économique", avait été repéré dans un concert de la pop star Jacky Cheung à Nanchang, dans la province du Jiangxi. Son visage, répertorié dans une base de données nationale, a été repéré dans une foule de 50 000 personnes.
 
  • Février 2019 : La ville de Nice, très en pointe en termes de vidéosurveillance (plus de 2 000 caméras), expérimente sur plusieurs volontaires la reconnaissance faciale dans l’espace public pendant trois jours, à l’occasion du carnaval. Elle en dresse en août un bilan très positif mais contesté par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).
 
  • Juin 2019 : Le ministère de l’Intérieur et l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) commencent les tests de l’application Alicem, malgré des réserves émises par la CNIL dès octobre 2018. Plus de 500 services publics doivent être à terme accessibles via cette nouvelle appli d’identité numérique, développée par Gemalto, une société acquise quelques mois plus tôt par l’industriel de défense Thales.
 
  • Décembre 2019 : En Chine, les personnes souhaitant acheter un nouveau téléphone doivent désormais accepter que l’opérateur numérise leur visage.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans le We Demain n°29disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles


    Aucun événement à cette date.

wedemain.fr sur votre mobile