Connectez-vous S'inscrire
Société-Économie

À 16 ans, elle lance un mouvement planétaire pour sauver une jeune Soudanaise

Par I Publié le 15 Mai 2018

Noura, une adolescente Soudanaise, a été condamnée à mort pour avoir tué son mari après que ce dernier l’ait violé. Une lycéenne française lance alors une pétition pour la sauver : #JusticeforNoura. En quatre jours, cette dernière a déjà plus de 500 000 signatures.


La pétition lancée par la lycéenne pour sauver Noura a cumulé plus de 500 000 signatures en seulement quatre jours. (Crédit : change.org)
La pétition lancée par la lycéenne pour sauver Noura a cumulé plus de 500 000 signatures en seulement quatre jours. (Crédit : change.org)
Une pétition lancée par une adolescente peut elle sauver une autre jeune femme de la peine de mort ? Noura Hussein est une jeune Soudanaise de 19 ans qui suivait des études pour devenir institutrice. Au printemps 2017, son père la marie de force avec un homme âgé de 31 ans.
 
N’étant pas consentante, les premiers jours Noura refuse de consommer le mariage. Jusqu’à ce que son mari, accompagné de deux frères et d'un cousin, la plaque au sol et la viole. Il réessaie le lendemain, mais cette fois Noura s’échappe et le tue en voulant se défendre.
 
Le 29 avril dernier, cette adolescente est reconnue coupable de "meurtre avec préméditation", dont la sentence est la mort par pendaison. La famille du mari avait le choix entre une compensation financière ou l’exécution. Ils ont opté pour la seconde option. 

Un mouvement mondial

C’est en lisant cette histoire sur un blog d'une blogueuse soudanaise qu'une lycéenne de Rouen âgée de 16 ans, Zaynub Afinnih, décide d’agir.
      
"Je ne pouvais pas rester sans rien faire. Je suis aussi une adolescente et j'aurais pu vivre la même chose que Noura si j'étais née au Soudan", explique Zaynub.
       
Après avoir tenté de joindre des associations et des organisations internationales sans succès, elle lance une pétition sur le site change.org adressée au gouvernement soudanais. En quatre jours, cette dernière récolte plus de 500 000 signatures et engendre un mouvement planétaire de soutien sur les réseaux sociaux avec le hashtag #JusticeforNoura.
      
"La vérité que nous détestons admettre est que la seule chose qui rend l'histoire de Noura extraordinaire, c'est qu'elle l'a tué", écrit la jeune lycéenne.
        
Les défenseurs de Noura ont quinze jours pour faire appel et faire en sorte que la justice reconnaisse le mariage forcé et le viol conjugal, interdit dans le code pénal soudanais depuis trois ans. Selon les Nations Unies, le Soudan tient la 165e place sur 188 sur l’échelle de l’égalité du genre dans le monde. 


Une mobilisation peut-être salvatrice

En 2014, la mobilisation mondiale avait permis de sauver Meriam Yahia Ibrahim Ishag. Cette Soudanaise avait été condamnée à la peine de mort pour apostasie. Son père était musulman mais elle avait épousé un chrétien et avait eu un enfant avec ce dernier. Elle avait accouché de son deuxième enfant alors qu’elle était incarcérée.
 
Plus d’un million de personnes avaient signé la pétition pour qu’elle soit libérée. Cette dernière avait eu l’effet escompté et Miriam avait été relâchée. Elle vit aujourd’hui avec sa famille aux États-Unis. 

La pétition lancée par cette jeune lycéenne française permettra peut-être à Noura Hussein d'être également libérée et ainsi d'échapper à la peine de mort. 






WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE