Connectez-vous S'inscrire

À 25 ans, elle crée le Tinder de la musique pour connecter les musiciens entre eux

Par I Publié le 25 Août 2016

Chanthavy Tan a lancé MelloPlot, une appli gratuite qui permet de connecter amateurs et professionnels de la musique entre eux. Et ainsi, de leur éviter la recherche souvent fastidieuse de partenaires et de contacts musicaux.


Chanthavy Tan a créé une application censée connecter les musiciens entre eux. (Crédit : DR)
Chanthavy Tan a créé une application censée connecter les musiciens entre eux. (Crédit : DR)
Elle aime jouer Arabesque No. 1 de Debussy au piano ou interpréter le célèbre morceau Can’t take my eyes off of you. Pour Chanthavy Tan, une jeune parisienne de 25 ans fraîchement diplômée de l’EDHEC, les accords de musique, aussi variés soient-ils, se forment à plusieurs.
 
Elle-même musicienne, elle a lancé MelloPlot en mai, une application qui entend provoquer des rencontres entre passionnés de musique.
 
"C’est un peu le Tinder de la musique, résume l’entrepreneuse, l’idée est d’aider amateurs et artistes émergents à trouver des partenaires de musique, voire à renforcer la visibilité de ceux qui en font leur profession".

Un accord parfait et des rencontres musicales à la clé

Une idée qui lui est venue à force de parler de musique à tout le monde et... d'études sur le sujet : après un passage par le conservatoire et pendant ses études de marketing et de communication, Chanthavy Tan s'est rendue compte "qu'une personne sur dix était une musicienne ignorée." Et que, dans l'immensité des possibilités offertes par le numérique aujourd'hui, il manquait un outil "simple et spontané pour encourager leurs pratiques, souvent mises à mal par les difficultés du marché."

L'outil est disponible gratuitement pour Android et iPhone. Pour l'utiliser, il suffit de créer un profil, de préciser son niveau approximatif, l'instrument utilisé et le style musical. Ensuite, il permet d'enregistrer des morceaux sur l'appli même, puis de les faire écouter aux autres membres de MelloPlot - chaque extrait accessible sans match ne dépassant pas les 30 secondes, comme les "teasing" sur le site d'écoute à la demande Deezer. Pas de photo, ni d'autres infos : "ici, l'essentiel est le son et non votre physique", précise l'entrepreneuse.

Si vos enregistrements plaisent à l'un des autres musiciens inscrits - la plateforme en compte 2 000 à ce jour-, il vous l'indique en appuyant sur une icône en forme de note de musique. Si ses sons vous plaisent aussi, alors il y a "accord parfait" ("match", dans le langage Tinder) - et une conversation peut s'engager. De quoi permettre aux musiciens de se rencontrer pour jouer ensemble, voire créer des projets artistiques en commun.
 

Demande de contacts urgente

Mais ça n'est pas tout. L'appli compte aussi deux options, payantes celles-ci. Pour promouvoir l'activité musicale des personnes inscrites, il est possible d'adhérer à un "compte premium" à hauteur de deux euros, à payer en une fois. Celui-ci permet d'avoir accès à ses statistiques de visibilité, mais aussi d'ajouter des liens vers les réseaux sociaux (SoundCloud, YouTube...) ou sites Internet sur lesquels les inscrits partagent leurs productions avec les autres. 

De même, Chanthavy Tan a prévu l'option "d'achat de contacts urgents". Elle explique : "Pour 0,99 euros, et alors que l'appli indique la distance approximative des autres musiciens inscrits, vous pouvez les contacter sans avoir à attendre un "accord parfait" - pratique quand vous avez prévu un concert le samedi soir, mais qu'à la dernière minute, vous recherchez un batteur ou un bassiste pour jouer avec vous".

Dépasser la timidité musicale

Des options que l'entrepreneuse compte encore compléter, en rajoutant, par exemple, la possibilité de télécharger des morceaux enregistrés au préalable sur une autre plateforme que sur MelloPlot. Avec pour ligne de mire un même objectif : "Motiver les inscrits à améliorer leurs pratiques en écoutant celles des autres, tout en créant un espace de confiance qui les aidera à dépasser leur timidité musicale la première fois qu'ils se rencontreront".

Une approche qui séduit, selon elle, toutes sortes de personnes, autant au Canada, aux États-Unis, en Grande-Bretagne qu'en France - l'appli existant en français comme en anglais. "En un peu plus deux mois, les utilisateurs se sont envoyés plus de 1 800 messages privés sur MelloPlot, et les retours sont extrêmement positifs !", se réjouit-elle. 

Avant la fin de l'année, l'entrepreneuse ambitionne de lancer une refonte graphique de son appli, designée par une agence avec les fonds propres de l'ex-étudiante. Et elle ne compte pas s'arrêter là. Si MelloPlot n'utilise aucune publicité et n'est pour l'heure pas "rentable" , à long terme, Chanthavy Tan a d'autres projets derrière la tête. Son objectif ? Rien de moins que de "disrupter le secteur musical". 

Et elle n'est pas la seule. Cet été, des applications similaires ont vu le jour, à l'image de Muvzi ,un autre "Tinder de la musique"... qui essaie, lui aussi, de se faire une place sur ce marché encore émergent en France.




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE