Société-Économie

À Chicago, des fusils en libre-service dans des bornes de Vélib'

I Publié le 17 Mai 2018


Aux Etats-Unis il est aussi simple de se procurer une arme à feu qu'un Velib'... C’est en tout cas le message que le Brady Center, une association américaine qui lutte contre la violence armée, cherche à faire passer en installant durant une semaine jusqu'au 16 mai ces "AR-15" factices au pied du gratte ciel Dazey Plaza à Chicago. 

Pour cette opération de communication "coup de poing", le Brady Center s'est associé à l'agence de communication The Escape Pod. Le "Chicago Gun Share Program" a pour but d’inciter à la réflexion sur l’extrême accessibilité des armes à feu aux Etats-Unis.

Le choix du lieu n'est d'ailleurs pas anodin, puisque Chicago souffre particulièrement de la violence par armes à feu, avec l'année dernière 600 personnes mortes de blessures par balles dans la ville de l'Illinois. 

« Notre but est d’entamer une conversation sur l’une des questions les plus brûlantes de notre époque, tout en récoltant des fonds pour le Brady Center, qui en a grandement besoin », explique le directeur artistique de The Escape Pod. 

Le mouvement Black Lives Matter et la mobilisation des lycéens survivants à la tuerie du lycée Parkland en Floride en février dernier, avaient déjà porté le débat dans la sphère publique en demandant une réforme de la constitution américaine sur le port d'arme. 

Puis, le 5 mai dernier, le clip de Childish Gambino "This Is America" a enflammé l'Amérique en poussant une nouvelle fois à la réflexion sur les violences à répétitions. 

Malgré les multiples actions des différentes communautés américaines, les institutions restent muettes. D'autant plus que Donald Trump est un fervent défenseur du deuxième amendement qui garantit ce droit. 

L'oeuvre d'art va t'elle connaitre un succès uniquement viral, ou sera-t-elle capable de faire changer les mentalités ?












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile