wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

À Dublin, des SDF deviennent guide touristique

Par I Publié le 9 Janvier 2020

Pour changer le regard sur les sans-abri et leur offrir une chance de s’en sortir, My Streets, en Irlande, les forment au métier de guide touristique. Chacun mêle son histoire à celle de la ville, offrant des visites atypiques des rues de Dublin ou de Drogheda.


Eddie, Paddy et Ronya, trois des guides de My Streets Irland. (Crédit : My Streets)
Eddie, Paddy et Ronya, trois des guides de My Streets Irland. (Crédit : My Streets)
Découvrir les rues de la ville en compagnie de ceux qui y vivent nuit et jour... C’est l’idée de My Streets, une association irlandaise qui propose à des sans-abri de devenir guide touristique. 
 
Ronya, Eddie, Paddy, Martin, tous ont vécu quelques mois ou plusieurs années dans la rue. Aujourd’hui, ils content la ville en contant un peu leur vie, chacun à sa façon. 

L'un propose un tour musical au son d’un harmonica, l'autre une balade dédiée aux Vikings ou encore aux femmes oubliées...

Former les sans-abri

C’est en découvrant My Streets Canterbury, une initiative similaire lancée dans le sud-est de l’Angleterre, qu'Austin Campbell et Alan Costello décident de répliquer l'idée à Drogheda, ville portuaire irlandaise.
 
Ils forment les sans-abri volontaires pendant trois mois, pour leur enseigner l’histoire de la ville, développer leur expression orale ou encore leur apprendre à raconter leur histoire personnelle. Puis, ils deviennent des guides rémunérés.
 
Fondé en 2014, My Streets Irland propose désormais des Walking Tours aux touristes de Drogheda mais aussi de Dublin. 51 anciens SDF ont été formés et plus de 11 000 personnes ont profité de ces visites atypiques. 
   
"Chaque guide choisit les zones de la ville qui l’intéressent, c'est donc un peu différent des visites classiques. C'est aussi une chance pour les gens d'entendre de véritables histoires de vie dans la rue, de voir ce qui se cache derrière les statistiques sur les SDF", explique le cofondateur Austin Campbell au quotidien britannique The Sun .  

Une visite unique

Eddie retrace par exemple l’histoire de l’insurrection de Pâques 1916, qui a marqué l’Irlande. Mais il narre aussi son histoire à lui : comment il a sombré dans la drogue et s’est retrouvé à la rue, comment il faisait pour trouver un endroit où installer sa tente la nuit, mais aussi comment il a retrouvé une maison et une vie plus stable. 
   
"Je fais ce travail pour changer le regard sur les SDF et montrer qu'ils peuvent être des gens bien. Mais aussi pour montrer à ceux qui sont encore drogués ou sans-abri qu'il y a de l'espoir", raconte-t-il au journal anglais.
   
Les excursions peuvent être réservées sur le site internet, et coûtent 10 euros par personne. De quoi remettre le pied à l'étrier aux SDF. Mais l'entreprise sociale les aide plus largement à se réinsérer. Avec des résultats encourageants : plus de la moitié des personnes ayant été formées par My Streets font aujourd’hui des études, ont retrouvé un emploi ou un logement, peut-on lire sur le site.




[INFO PARTENAIRE]
Découvrez notre nouveau catalogue Inspiration 2019 pour vous donner des idées !



wedemain.fr sur votre mobile